La France veut accueillir 10.000 étudiants indiens en 2020

  • A
  • A
La France veut accueillir 10.000 étudiants indiens en 2020
Les étudiants indiens optent habituellement pour les Etats-Unis ou le Royaume-Uni pour poursuivre leurs cursus.@ FRANK PERRY / AFP
Partagez sur :

Le gouvernement français souhaite accueillir davantage d'étudiants indiens, au regard des bonnes relations économiques qu'entretiennent les deux pays.

La France espère attirer 10.000 étudiants indiens par an sur son sol d'ici 2020, contre 4.000 actuellement, a indiqué dimanche le ministre des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault, en visite en Inde.

Un objectif conforme à la qualité des relations. "En 2016, les étudiants indiens en France étaient 4.000. Cela peut paraître peu car nous partons de très loin : c'est cinquante fois plus qu'il y a vingt ans. Franchement, c'est très insuffisant au regard de la qualité des relations que nos deux pays entretiennent", a déclaré le ministre au cours d'un discours à l'Alliance française de Bangalore. "L'objectif que j'ai fixé en France c'est d'atteindre 10.000 étudiants par an d'ici 2020", a-t-il ajouté. À titre de comparaison, l'Hexagone accueille à l'heure actuelle près de 30.000 étudiants chinois par an.

"Vous êtes nos meilleurs ambassadeurs". La visite de Jean-Marc Ayrault en Inde, débutée dimanche et qui s'étirera jusqu'à mercredi, s'inscrit dans le cadre d'un rapprochement stratégique entre Paris et New Delhi qui s'est intensifié ces dernières années. Les deux pays ont notamment conclu en septembre l'achat par l'Inde de 36 avions Rafale français pour un montant de huit milliards d'euros. "Jeunes étudiants qui êtes venus en France, vous êtes nos meilleurs ambassadeurs", a lancé le ministre devant un parterre d'étudiants indiens francophones et de jeunes Français.

D'autres pays traditionnellement plébiscités. Les étudiants indiens qui partent à l'étranger, soit dans le cadre d'un échange soit par leurs propres moyens, plébiscitent généralement des pays comme le Royaume-Uni ou les Etats-Unis, qui présentent l'avantage d'être anglophones. L'ex-Premier ministre s'est entretenu dimanche midi avec le chef de gouvernement indien, le nationaliste hindou Narendra Modi. Il sera mardi au Gujarat pour un forum économique, à la tête d'une délégation d'une centaine de représentants d'entreprises françaises.