La forte augmentation des accidents de trampoline

  • A
  • A
Partagez sur :

En 10 ans, le nombre d'accidents dus à un trampoline chez les enfants a été multiplié par 18 en France.

INFO EUROPE 1

Ceux qui ont la chance d'avoir un jardin sont de plus en plus nombreux à s'équiper d'un trampoline. Les ventes ont explosé ces dernières années : on les trouve désormais partout, dans les supermarchés, les magasins de sport, à des prix très abordables pour le plus grand bonheur des enfants. Pourtant, les trampolines explosent aussi tous les records en matière d'accidents.

Blessures. Les accidents surviennent plutôt entre avril et août, le dimanche entre 15h et 19h. En dix ans, chez les enfants de 5 à 9 ans, le nombre d’accidents ayant nécessité un passage aux urgences a été multiplié par 18 - et les petites filles en sont deux fois plus victimes que les garçons. Même si dans la majorité des cas, les enfants s'en sortent avec des contusions ou des entorses, il y a aussi des blessures plus sévères.

Séquelles. Dans un 1 cas sur 4, c'est la fracture. "Il y a aussi des accidents qui touchent la colonne vertébrale et nécessitent des traitements longs qui peuvent laisser des séquelles", explique Bertrand Thélot, responsable de l'unité traumatisme à l'Agence Santé publique France, précisant néanmoins qu’il s’agit d'une minorité de cas.

Pour autant, il n'est pas question d'interdire les trampolines domestiques. Mais quelques règles simples permettent de limiter les accidents :

  • Un seul enfant à la fois ou au moins éviter les trop grandes différences de poids entre les utilisateurs.

  • Pas de saut périlleux, de salto, et surtout ne pas sauter pour monter ou descendre.

  • Enfin, même si le trampoline est pratique pour occuper les enfants pendant un barbecue, la surveillance d'un adulte est fortement recommandée.