L'agent secret "Bob" Maloubier est mort

  • A
  • A
L'agent secret "Bob" Maloubier est mort
@ AFP
Partagez sur :

Robert Maloubier, saboteur pour Churchill, s'est éteint lundi soir dans un hôpital parisien, a fait savoir mardi sa compagne. Il avait 92 ans. 

Il était un peu le "James Bond français". L'homme était un vrai personnage. Chapeau melon, barbe blanche, moustache très british, monocle à l’occasion et le regard malicieux. Robert Maloubier, dit "Bob", saboteur pour Churchill pendant la Seconde Guerre mondiale et père des nageurs de combat, est décédé lundi soir dans un hôpital parisien, a déclaré mardi sa compagne. Il s'est éteint à l'âge de 92 ans. Cet agent secret français du "spécial Opérations Executive" (créé par le chef du gouvernement britannique Winston Churchill en 1940) avait été l'invité d'Europe 1 il y a quelques années. L'occasion pour l'auteur de L'espion aux pieds palmés de revenir sur sa carrière et sur ses faits d'armes.

Une vie d'aventurier. Robert Maloubier, né le 2 février 1923 à Neuilly-sur-Seine. Tout commence en 1942. Bob Maloubier a 19 ans. Il passe en Angleterre. Il veut être pilote de chasse. Les anglais vont faire de lui un agent secret, au sein du Special operations executive (SOE). Sa mission ? Saboter les armées allemandes dans l'Europe occupée. Au service de l'armée britannique, il avait aussi été parachuté à deux reprises en France et grièvement blessé lors de sa première mission.



Maloubier : "Je suis marié avec une balle...par Europe1fr

Après la France, l’extrême Orient en 1945. Toujours la guerre.  Robert Maloubier est parachuté au Laos et fait prisonnier par les Japonais. A son retour, il crée avec trois compères le service action du SDECE qui deviendra la DGSE ; Il met aussi sur pied une unité de nageurs de combats. L’élite de l’élite. Il était aussi chevalier de la Légion d'honneur et titulaire de la Croix de guerre 1939-1945. L’année dernière, à la veille du 70e anniversaire du Débarquement, la reine Elisabeth l'avait décoré de l’ordre de l’Empire Britannique, une distinction qu'il avait reçue avec une grande fierté. 

>> A DÉCOUVRIR - Ecoutez l'histoire de "Bob" Maloubier, agent secret