Kouachi et Coulibaly, des homonymes gênants

  • A
  • A
Kouachi et Coulibaly, des homonymes gênants
@ Montage AFP
Partagez sur :

DOUBLE-FACE - De très nombreux homonymes des terroristes sont harcelés depuis les attentats. 

Chérif et Saïd Kouachi ainsi qu'Amédy Coulibaly sont irrémédiablement associés aux attentats des 7, 8 et 9 janvier à Paris. Pour les personnes qui portent le même patronyme, leur vie est parfois devenue un enfer depuis ces terribles événements. Ces homonymes sont harcelés, insultés, voire menacés directement au téléphone.

Des dizaines de coups de fil par jour. Si vous jetez un bref coup d’œil dans les pages blanches, vous trouverez pas moins de 12 Amedy Coulibaly. L'un d'entre eux, âgé de 54 ans, vit en région parisienne.  Depuis plus de deux semaines, il reçoit une dizaine de coups de fil par jour. "Certains sont au bout du fil et ne disent rien", témoigne sa femme. "D’autres nous demandent si nous sommes de la même famille (que le terroriste, ndlr). On n’en peut plus. Mon mari a même été obligé de déposer une main courante à la police". 

Des réflexions dans la rue et au travail. Les homonymes sont harcelés au téléphone… mais aussi dans la rue et sur leur lieu de travail. L’expérience est traumatisante pour Sonia Kouachi et sa sœur qui vivent dans le Sud. "On a reçu de nombreuses menaces", confie-t-elle à Europe 1. "On a même été obligés de quitter notre maison plusieurs jours. On doit être vraiment plus prudentes sur beaucoup de points".

Hyper-Cacher

© 17 personnes sont mortes dans les attentats des 7, 8 et 9 janvier 2015 à Paris (AFP).

Et cette malheureuse homonyme des frères se réclamant d’Al-Qaïda au Yémen soulève quelques questions essentielles : "quelles seront les conséquences pour les homonymes Kouachi et Coulibaly ? Comment allons-nous vivre maintenant ? Comment nous protègerons-nous dans le futur ?"

La liste rouge, solution immédiate. Plusieurs homonymes ont déjà opté pour une solution radicale pour éviter de vivre un enfer : se faire inscrire sur liste rouge. Et toutes les personnes qui portent le même nom que les frères Kouachi et Amedy Coulibaly misent sur un autre remède miracle : le temps.