Un compliment, c'est gratuit mais pas inutile

  • A
  • A
Partagez sur :

Pour la psychologue Sabrina Philippe, les compliments sont indispensables au bon développement des enfants et à l'épanouissement des adultes.

INTERVIEW

Entre une journée d'action contre l'ordonnance sur les brevets en Inde et une autre consacrée à la vie sauvage, le 1er mars est la journée mondiale du compliment. Un acte fondamentalement "gratuit", selon la psychologue Sabrina Philippe, invité du Grand direct de la Santé mardi.

Positivité et joie de vivre. Gratuit, mais pas inutile. Pour celui qui le reçoit, "cela montre que vous êtes regardé, que vous existez aux yeux de l'autre, cela crée une valorisation narcissique". Valorisation qui, si elle ne vous transforme pas en prétentieux(se) insupportable, vous permettra de bien vous construire. "C'est important pour les enfants, cela les aide à grandir", note Sabrina Philippe. Quant à celui qui le donne, il est beau censé ne rien attendre en retour, il trouvera dans le compliment un "état de positivité" et une "joie de vivre" bénéfiques. 

Attention aux détails. Tous les compliments ne se valant pas, la psychologue donne le secret de l'éloge bien formulé. "Le vrai compliment, le sincère, porte souvent sur des détails." Pour les flatteurs en mal d'inspiration, le magazine Cosmopolitan a publié le top 10 des louanges, parmi lesquelles figurent notamment "l'adjectif 'radieux' est fait pour toi" et "tes joues, on dirait deux petites pommes d'amour". Pour faire un peu mieux, il faudra peut-être attendre le 21 mars, journée mondiale de la poésie.