Johnny Hallyday sur scène pour commémorer les attentats de janvier

  • A
  • A
Johnny Hallyday sur scène pour commémorer les attentats de janvier
@ FRANCOIS GUILLOT / AFP
1819 partages

HOMMAGE - Le rockeur français, approché par la mairie de Paris, a accepté d'interpréter "Un dimanche de janvier" lors de la cérémonie de commémorations des attentats contre Charlie Hebdo.

INFO EUROPE 1

Il avait été approché, il a finalement accepté. Selon nos informations, Johnny Hallyday sera bien présent pour la cérémonie de commémorations des attentats de Charlie Hebdo, prévue le 10 janvier place de la République.

"Un dimanche de janvier". Bouleversée par les attaques terroristes, la vedette du rock français avait sorti une chanson intitulée "Un dimanche de janvier" pour rendre hommage aux victimes et à la grande marche du 11 janvier qui avait suscité tant d'espoir dans le pays. C'est naturellement ce titre que Johnny Hallyday interprétera pour la cérémonie. Celle-ci ne sera pas un concert avec défilé de vedettes, mais bien un moment de recueillement. On y entendra les chœurs de l'armée française, puis le rockeur seul, point d'orgue d'une série de commémorations.

Série de commémorations. A partir de mardi prochain en effet, trois plaques commémoratives seront dévoilées. L'une devant les locaux de Charlie Hebdo, une autre boulevard Richard-Lenoir, là où le policier Ahmed Merabet avait été assassiné par les frères Kouachi. La dernière sera apposée devant l'Hyper Cacher de la porte de Vincennes, où Amedy Coulibaly avait perpétré une prise d'otages. Enfin, une autre plaque sera dévoilée à Montrouge, là où la policière municipale Clarissa Jean-Philippe avait été abattue. François Hollande a prévu d'assister à toutes ces commémorations.

Légion d'honneur. Si la nation rendra hommage aux victimes, elle n'en oubliera pas les héros pour autant. La promotion de la Légion d'honneur du 1er janvier leur fera la part belle. On y retrouvera les héros du Thalys, le militaire américain Spencer Stone et ses amis, qui avaient désarmé un homme s'apprêtant à tirer sur les passagers du train. Ces derniers ont déjà reçu la médaille des mains de François Hollande en août. Michel Catalano, l'imprimeur de Dammartin-en-Goële, et son employé Lilian Lepère, qui s'était caché pendant plus de 8 heures sous un évier de l'imprimerie alors que les frères Kouachi étaient retranchés dans le bâtiment, seront également décorés.

>>Retrouvez les paroles de "Un dimanche de janvier" de Johnny Hallyday :

Des millions de regards 
Et de larmes à peine essuyées 
Des millions de pas sur les boulevards 
Un dimanche de janvier 
J’avais ta main petite 
Dans la mienne recroquevillée 
Nos cœurs battaient 
De plus de en plus vite 
Ce dimanche de janvier 
Là, nous avions marché en silence 
Au milieu de la foule immense 
Et le vent à notre place 
Chantait sans fin sur la place 
Pour apaiser la peine 
De tout un pays soulevé 
Nous étions venus 
Sans peur et sans haine 
Ce dimanche de janvier 
Pour garder en mémoire 
Nos héros d’encre et de papier 
Nous étions restés debout jusqu’au soir 
Ce dimanche de janvier 
Là, nous avions marché en silence 
Au milieu de la foule immense 
Et le vent à notre place 
Chantait sans fin sur la place 

Mais depuis dans nos villes 
Et nos villages fatigués 
Ô dis-le moi que nous reste-t-il ? 
Du dimanche de janvier 
Que reste-t-il 
De ce dimanche de janvier ? 
Mais que reste-t-il 
De ce dimanche de janvier ? 
Oh que reste-t-il 
De ce dimanche de janvier ?