Johnny Hallyday, l’idole, le showman, l’artiste

  • A
  • A
Johnny Hallyday, l’idole, le showman, l’artiste
@ AFP
Partagez sur :

Le chanteur est mort dans la nuit de mardi à mercredi à l’âge de 74 ans. Il laisse derrière lui pas moins de 79 albums (studio et live), témoignage d’une carrière hors norme.

PORTRAIT

Johnny Hallyday est mort. La musique française perd l’un de ses artistes les plus prolifiques, l’un des plus aimés aussi. Le chanteur est décédé dans la nuit de mardi à mercredi à l’âge de 74 ans, après une carrière hors norme. Les fans du chanteur pleurent aujourd’hui celui qu’ils considèrent comme une légende de la musique. L’artiste avait annoncé être atteint d’un cancer en mars 2017. 

L’idole des jeunes

Crinière blonde, yeux clairs et déhanché à tomber, littéralement. Lorsque Johnny Hallyday déboule sur la scène musicale française dès son premier contrat avec Vogue en 1960, il imprime tout de suite sa marque de fabrique. Radios et critiques lui sont hostiles mais certainement pas les jeunes qui viennent assister à ses concerts, comme lors de sa tournée pour la sortie de son deuxième EP Souvenirs, souvenirs.

Pendant que l’artiste donne tout sur scène – roulade par terre comprise - la foule crie, s’agite, se déchaîne. La presse de l’époque parle de "mini-émeutes" et d’ "hystérie collective". Le phénomène Johnny Hallyday vient d’être lancé.

L’idole des jeunes, du nom de son célèbre tube, ne fait pas qu’enchaîner les succès. Il est aussi le symbole de la génération "yéyé", celui qui lance le twist en France ou encore le mashed potato. Avec Sylvie Vartan (mariés en 1965), ils incarnent le couple de ces années pop et rock. Ensemble, ils ont un fils : David.

Un chanteur-icône

Rythm and blues, rock psychédélique, soul, pop ou encore variété : Johnny Hallyday s’essaye à tout, ou presque, durant les années 1960. Un succès et un rythme tels que le chanteur, à bout, fait une tentative de suicide en 1966. Johnny Hallyday en tire une de ses plus grandes chansons, Noir c’est noir.

Puis les années 1970 inaugure son virage vers la variété avec toujours le rock en point de mire. Une trajectoire dont il ne dérive plus. Sa période la plus faste - de tous les records - reste le début des années 2000. En témoigne ses meilleures ventes d’albums. Sang pour Sang (1999), vendu à 1,6 million d’exemplaires, A la vie, à la mort ! (2002), écoulé à plus de 1,2 million d’unités ou encore Ma vérité (2005), avec 750.000 disques vendus.

Le showman

Marie, Que je t’aime, Le pénitencier, L’envie, Je te promets, Ma gueule, Allumer le feu. De 7 à 97 ans, toutes les générations connaissent au moins un tube de Johnny Hallyday. Au total, l’artiste a enregistré plus de 1.000 chansons et 79 albums dont 50 en studios.

L’homme est aussi une véritable bête de scène. Concerts démesurés, ambiance survoltée, les lives de Johnny Hallyday sont des rendez-vous pendant lesquels il n’a jamais déçu son public. En 1993 au Parc des Princes, il traverse toute la fosse pour effectuer son entrée sur scène, au milieu d’un public déchaîné. En 1998, le chanteur arrive en hélicoptère au Stade De France et descend sur la scène avec un harnais au milieu d’un véritable feu d’artifice. Il s’agissait en fait d’une doublure, mais l’effet de spectacle, lui, était là.

Une vie privée mouvementée

Côté vie privée, le couple qu’il forme avec Sylvie Vartan se sépare en 1980. Le chanteur a une courte histoire avec Babeth Étienne (1981-1982), avant de se marier avec l’actrice Nathalie Baye. Une union qui donne la naissance de Laura Smet en 1983, avant une séparation trois ans plus tard. Johnny Hallyday se marie ensuite avec Adeline Blondieau, à deux reprises. D’abord entre 1990 et 1992, puis entre 1994 et 1995. Le chanteur rencontre alors Læticia Boudou, pour ne plus jamais la quitter. L’artiste et la mannequin étaient mariés ensemble depuis 1996. Ils ont adopté deux jeunes filles d’origine vietnamienne : Jade et Joy.

En 2009, c’est pour des raisons d’ordre médical que le chanteur français fait parler de lui. Il est hospitalisé à Los Angeles le 7 décembre, après une infection post-opératoire. Dans les jours qui suivent, son état neurologique se dégrade, obligeant les médecins à le placer en coma artificiel à deux reprises. Le début d’une longue affaire judiciaire entre le chanteur et le docteur Stéphane Delajoux, qui l’avait opéré quelques jours avant son départ à Los Angeles. En 2012, un accord met fin aux conflits entre les deux parties.

Entendu sur Europe 1
Ce qui me fait plaisir, c’est de faire plaisir aux gens

L’annonce de son cancer, début 2017, n’avait pas mis fin aux projets du chanteur. Aux côtés de ses complices Eddy Mitchell et Jacques Dutronc, il était remonté sur scène pour une tournée des Vieilles Canailles. "Ça va me donner la pêche", confiait-t-il alors. Encore il y a quelques semaines, il tweetait pour annoncer la sortie prochaine d’un nouvel album.

Très apprécié, le chanteur laisse derrière lui un immense vide. En 2013, Johnny Hallyday déclarait à Europe 1 : "Ce qui me fait plaisir, c’est de faire plaisir aux gens. Ils viennent, ils se sont déplacés. Il faut leur donner plus que ce qu’ils attendent". Aujourd’hui, les fans pleurent la mort de leur idole. Pour se consoler, ils peuvent toujours se replonger dans les paroles d’Entre nous (2005) où l’artiste semble directement s’adresser à eux : "De la rue à l'arène ; De la vie à la scène ; Nous avons hurlé au loup ; Et passé à travers tout ; Comme deux vieux amis ; A la mort, à la vie".