JoeyStarr : "Aujourd'hui on se radicalise comme on irait chez Décathlon s'acheter des Nike !"

  • A
  • A
Partagez sur :

JoeyStarr a donné son point de vue concernant la radicalisation des jeunes dans la Matinale, lundi matin. 

"Quand on est parent, on a peur des attentats". JoeyStarr a livré sa vision de la société, lundi matin, dans la Matinale d'Europe 1. Une société où, comme le montrent les récents attentats à Paris et Bruxelles, de plus en plus de jeunes se tournent vers un Islam radical. "Quand on est parent, français et citoyen du monde, oui on a peur des attentats. De fait, je me sens touché, comme n’importe qui". 

"On se radicalise de manière bucolique". Interrogé sur le phénomène de radicalisation des jeunes, pour le chanteur qui s'est dit "très remonté", "les responsabilités sur cette radicalisation sont très partagées. On récolte ce qu’on a semé. Quand j’étais jeune, on parlait des émeutiers, de la police de proximité, on jouait la carte de la répression et ça n'a pas marché". JoeyStarr l'assure donc, s'il avait les clés pour lutter contre cette radicalisation, il "ferait de la politique" car il regrette qu'aujourd'hui, "on se radicalise de manière bucolique, comme on irait chez Décathlon s’acheter des Nike. Aujourd’hui ça devient la référence". "Quand tu n'as rien, tu t’accroches aux branches", juge-t-il. 

Appelé à réagir sur le phénomène qui touche certaines marques de mode qui surfent sur la mode islamique, JoeyStarr recommande de faire la part des choses. "A qui cela s’adresse ? C’est la mode, ils ne vivent pas sur la même planète que nous les mecs. Il suffit de voir la Fashion Week, personne n’y comprend rien !"