Hollande est "celui qui parle le plus de dialogue social mais celui qui en fait le moins", selon Mailly (FO)

  • A
  • A
Partagez sur :

Avec la loi Travail, François Hollande a gommé les différences entre gauche et droite, selon le secrétaire général de Force Ouvrière qui y voit une porte ouverte pour François Fillon.

INTERVIEW

Jean-Claude Mailly, secrétaire général de Force Ouvrière, qui a largement combattu la loi Travail, s'insurge contre l'actuel président de la République dans son livreLes apprentis sorciers, l'histoire de la loi Travail. Dans ces pages, il écrit au sujet de François Hollande que le social n'est ni sa culture, ni son histoire, ni sa pratique. "Il est convivial, disponible, il est peut-être celui qui parle le plus de dialogue social mais celui qui en fait le moins", tacle-t-il mardi sur Europe 1.

"François Fillon arrache la porte". La question pour lui n'est pas d'être déçu ou non du président mais de dresser "un constat" : "La difficulté avec François Hollande, c'est de sortir de son bureau avec une réponse précise." Pour lui, de telles lois conduisent à gommer les différences entre gauche et droite. "Si vous prenez la loi Travail, ils ont entrouvert la porte sur la hiérarchie des normes et on voit François Fillon qui arrache aujourd'hui complètement la porte. Si on ne veut pas qu'une porte s'ouvre, il ne faut pas l'entrouvrir."