Irma : "Rétablir le courant prendra des semaines et des mois", prévient EDF

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Saint-Barthélemy et Saint-Martin sont privées de courant, les principales centrales électriques étant à l'arrêt après le passage d'Irma, indique le PDG d'EDF sur Europe 1. 

INTERVIEW

Les dégâts sont considérables. Balayés par l'ouragan le plus puissant des trente dernières années dans la région, Saint-Barthélemy et Saint-Martin sont désormais plongées dans la nuit, sans électricité (à 12 heures, heure de Paris). "Nos moyens de production sur les deux îles sont toujours arrêtés. Nous avons envoyé des renforts sur place de façon à accélérer le diagnostic", a annoncé vendredi, au micro d'Europe Midi, Jean-Bernard Lévy, le PDG d'EDF.

"Cette situation est unique !" "Vraisemblablement les dégâts sur les réseaux, en particulier les réseaux aériens, sont considérables", explique-t-il. "On me dit que cette situation est unique !", souligne le dirigeant qui reçoit des nouvelles au compte goutte compte tenu de la situation d'extrême précarité sur place. EDF a mobilisé des effectifs pour venir en aide aux sinistrés même si, pour l'heure, les deux îles restent encore largement isolées. "Nous avons renforcé les équipes d'EDF sur place, avant même l'ouragan" avec des techniciens arrivées de Guadeloupe, explique le dirigeant. "Je voudrais souligner la mobilisation extrême des agents, en particulier sur les îles voisines de la Guadeloupe, la Guyane et la Martinique. Nous avons de nombreux volontaires prêts à embarquer."

"Ce qui s'est passé pour EDF est très grave". "Nous travaillons de façon très étroite avec les autorités. Le gouvernement a mis en place les moyens de crise et nous y participons de manière à remettre le courant électrique le plus vite possible", promet Jean-Bernard Lévy qui prévoit néanmoins un travail de longue haleine. "Nous aurons sans doute à mettre en place des moyens provisoires, peut-être en utilisant des réseaux posés à même le sol pour desservir les gens", explique-t-il. "Rétablir le courant définitivement prendra des semaines et des mois. Il en faut pas se voiler la face". "Ce qui s'est passé, pour EDF, est très grave", conclut-il.