Insémination post-mortem : la France autorise le transfert du sperme en Espagne

  • A
  • A
Insémination post-mortem : la France autorise le transfert du sperme en Espagne
@ AFP
Partagez sur :

Mariana Gonzalez-Gomez souhaitait récupérer le sperme de son défunt mari, congelé en France, pour se faire inséminer en Espagne, son pays d'origine.

Elle pourra se faire inséminer en Espagne. Une jeune femme espagnole a obtenu mardi du Conseil d'Etat le transfert, en Espagne, du sperme de son mari défunt en vue d'une insémination post-mortem, une pratique interdite en France mais autorisée dans son pays. Le refus d'exportation est "une atteinte manifestement excessive à son droit au respect de la vie privée et familiale", a estimé la plus haute juridiction administrative à l'appui de sa décision. Il ordonne de prendre "toutes les mesures nécessaires pour permettre l'exportation des gamètes vers l'Espagne".

Prévu dans son testament. Mariana Gonzalez-Gomez se battait pour avoir un enfant avec son mari, Nicola Turri, mort d'un cancer en juillet dernier. Pour étayer sa demande, la jeune veuve s'était s'appuyée sur le testament de ce dernier. Rédigé deux mois avant son décès, il indiquait souhaiter que sa compagne puisse utiliser le sperme congelé s'il venait à mourir.