Inondations : des tonnes de fioul ont envahi les rues de Nemours

  • A
  • A
Partagez sur :

REPORTAGE - Après la décrue, les opérations de nettoyage se poursuivent ce week-end à Nemours où les cuves de fioul, sous la pression des eaux, ont lâché.

REPORTAGE

À Nemours, en Seine-et-Marne, les cuves d’hydrocarbure n’ont pas résisté à la montée des eaux. Des tonnes de fioul se sont infiltrés partout dans la ville, et samedi une vingtaine de pompiers en combinaison étanche inspectaient les caves des particuliers, pour tenter d’identifier les cuves qui se sont fissurées sous la pression des eaux. "La problématique, c’est les grosse cuves de fioul. La moyenne, c’est 2.000 litres", explique l’un d’entre eux à Europe 1.

Les caves toujours sous l'eau. Les pompiers espèrent pouvoir déterminer rapidement l’importance de la pollution à Nemours. Mais pour l’instant, il est impossible de vidanger l’eau mazoutée tant que le Loing n’a pas retrouvé sa hauteur habituelle. "On ne peut pas débarrasser, il faut attendre que l’eau soit évacuée. On voudrait qu’on nous donne le feu vert pour voir ce qui est jetable et ce qui n’est pas jetable. C’est l’attente, c’est long…", confie une habitante sinistrée.

Faire appel à une société spécialisée. Des barrages, des boudins et de la paille ont été installés par les pompiers pour pouvoir filtrer le fioul qui s’écoule dans les rues, mais pour nettoyer celui qui s’est infiltré dans les murs des habitations, les riverains devront faire appel à des sociétés spécialisées.