INFO E1 - 11.000 collégiens et lycéens sont toujours sans école

  • A
  • A
INFO E1 - 11.000 collégiens et lycéens sont toujours sans école
@ maxppp
Partagez sur :

RENTRÉE CONTRARIÉE - Deux semaines après la rentrée, 11.385 élèves n’ont toujours pas d’affectation.

L'INFO. Près de deux semaines après la rentrée des classes, les élèves commencent à retrouver le rythme et des automatismes. Enfin, pas tous car 11.385 enfants sont toujours sans école, selon les chiffres de l’Education nationale révélés samedi par Europe 1. 11.385 collégiens et lycéens qui attendent encore leur affectation, perdus dans le labyrinthe administratif de l'Education Nationale. Le ministère de l'Education nationale assure que la situation sera réglée d'ici fin septembre. 

>> LIRE AUSSI - Rentrée 2014 : ce qui change

Des dossiers perdus. Amélie est une élève fantôme. Depuis deux semaines, elle n’a pas d’autre emploi du temps que de traîner à la maison. Pas de nouveaux copains de troisième non plus : au collège, la rentrée s’est faite sans elle. A cause du déménagement de ses parents dans le Val d’Oise, son dossier d’inscription reste introuvable dans les fichiers du rectorat.

Pourtant, sa mère ne compte plus les démarches pour trouver une école à sa fille. "On a enfin réussi à les joindre et, il y a deux jours, on nous a dit : ’mais non, on a perdu le dossier’. Je leur réponds que je leur ai envoyé. Ils ont donc perdu trois fois le dossier de ma fille et, là, ça commence vraiment à faire long puisque ça fait déjà dix jours que tout le monde est rentré", témoigne cette mère de famille.

"C’était un changement de collège et là, elle commence vraiment à angoisser. Déjà que ce n’est pas facile d’arriver dans un endroit où on ne connait personne le jour de la rentrée mais là, ils ont déjà dix jours d’école derrière eux. Elle m’a dit ‘mais maman, cela veut dire que si vous n’aviez rien dit, personne ne s’apercevrait que je ne suis pas à l’école". Un peu plus de 11.000 élèves sont dans la même situation, soit près d’un collégien ou lycéen sur 500.

Essentiellement des lycéens. Pour une grande majorité d'élèves, cette absence d'affectation provient de lycéens qui refusent l'établissement qu'on leur propose, soit parce qu'il n'y a pas la spécialité qu'ils ont choisie, soit parce que le lycée n'est pas dans leur zone géographique.

Dans ces 11.385 élèves sans école, on trouve aussi des terminales qui ont raté leur baccalauréat et pour qui il n'est pas toujours facile de retrouver un établissement qui accepte de les reprendre.

>> LIRE AUSSI - A Marseille, une blouse pour les élèves qui portent des vêtements de marques