"Individu de race noire" : quand l'alerte enlèvement vire à la polémique

  • A
  • A
"Individu de race noire" : quand l'alerte enlèvement vire à la polémique
Dans la dernière version de l'alerte enlèvement, "l'individu de race noire" a été remplacé par "l'individu de couleur noire".
Partagez sur :

Le ministère de la Justice a publié mardi soir une première alerte enlèvement avec le mot "race noire" pour qualifier le suspect. Avant de s'excuser.

>> L'alerte enlèvement a été levée, la fillette retrouvée saine et sauve

Une alerte enlèvement a été lancée mardi soir pour retrouver Djenah, un bébé de 4 mois, enlevée par son père. Sauf qu'en publiant cette alerte, le ministère de la Justice a décrit le suspect comme "un individu de race noire". Avant de changer l'annonce et de s'excuser. 

L'alerte immédiatement republiée. La polémique n'a pas tardé à gonfler. Des dizaines et des dizaines de commentaires outrés apparaissent immédiatement sur les réseaux sociaux.







L'alerte a été immédiatement republiée. L'expression "l'individu de race noire" est remplacée par "l’individu de couleur noire" sur la nouvelle alerte

Et des excuses du ministère. Dans la foulée, le porte-parole du ministère de la Justice exprime des regrets sur son compte Twitter. "Certains termes du message, repris précipitamment, étaient évidemment inappropriés, regrettables et très rapidement modifiés", explique Pierre Januel.