Incendies dans le Sud : "nous avons besoin de renouveler" les Canadairs, assure le président de la région Paca

  • A
  • A
Incendies dans le Sud : "nous avons besoin de renouveler" les Canadairs, assure le président de la région Paca
Le président de la région Paca plaide pour le renouvellement du parc aérien de lutte contre les incendies@ JEFF PACHOUD / AFP
Partagez sur :

Renaud Muselier, président de la région Paca, a demandé au président Macron de créer un consortium européen pour acheter de nouveaux avions Canadairs capables de lutter contre les incendies.

"C'est une catastrophe !", s'exclame Renaud Muselier, président (LR) de la région Paca après près d'une semaine d'incendies ravageurs. Pour y remédier, il a demandé au président Macron un renouvellement des moyens aériens de lutte contre le feu, assure-t-il dans une interview accordée au Journal du Dimanche

Une "catastrophe". Le bilan est lourd pour la région Provence-Alpes-Côte-d'Azur. Avec la Corse, "près de 5.500 hectares [ont été] dévastés", détaille le président de la région. Ce qui représente "une augmentation de plus de 30% par rapport aux années précédentes". "Et l'on sait qu'il faut compter au moins quinze ans pour que la nature retrouve un équilibre écologique." "Une catastrophe", pour la deuxième région touristique de France "avec un patrimoine naturel exceptionnel".

Des moyens humains et financiers efficaces. Sur le terrain, chacun a joué son rôle. "Les pompiers sont nombreux performants, efficaces et disposent de matériel", gendarmes ont su encadrer les évacuations, les maires sont parvenus à gérer "une situation de crise avec beaucoup de sang-froid". Quant au budget alloué à la lutte contre les incendies, (deux millions d'euros pour le débroussaillage et l'aménagement de routes coupe-feu et 300.000 euros pour la surveillance des forêts) Renaud Muselier ne s'en plaint pas. Ce qu'il regrette, c'est l'ancienneté de parc aérien. 

Des Canadairs supplémentaires. Le successeur de Christian Estrosi dénombre "une flotte de 24 appareils vieillissants" parmi lesquels douze avions Canadair dont seulement six ont été utilisés ces derniers jours puisque quatre étaient en panne et deux autres n'étaient pas opérationnels.

Face à ce constat, Renaud Muselier a écrit à Emmanuel Macron qui lui a répondu qu'il allait étudier ses propositions. "Il faut absolument créer un consortium européen avec le Portugal, l'Espagne, l'Italie et la Grèce", plaide le président. Car pour relancer les chaînes de montage des Canadairs, il faut une commande d'au moins 25 appareils. Une contrainte que la région Paca seule ne peut pas se permettre. Et "si on anticipe pas, on va à la catastrophe", conclut-il.