Incendies : ce que coûte une journée d'intervention

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Entre gros postes de dépenses, comme le carburant, et les petites sommes qui s’additionnent, le coût d"une seule journée d'intervention est estimé à 1,5 million d'euros, dans la fourchette basse.

Hommes, véhicules, carburant... Alors que les pompiers luttent contre les flammes depuis quatre jours dans le sud-est de France, Europe 1 s'est penché sur le coût d'une journée d'intervention.

Une poudre à 2.000 euros la tonne. Un chiffre précis est difficile à déterminer tant les postes de dépenses sont variés, mais on estime qu'une journée de gros incendie comme ceux de cette semaine coûtent entre 1,5 et 1,8 million d'euros, hors patrimoine détruit. Cette somme comprend les salaires des hommes sur le terrain - plus de 5.000 actuellement - qu'ils soient pompiers professionnels ou volontaires.

S'y ajoutent le matériel et son entretien, ainsi que le carburant. Sur ce dernier poste par exemple, pour un seul des hélicoptères rouges et jaunes qui restent au-dessus des zones touchées afin de surveiller la progression des flammes et guider les hommes au sol, il faut compter 3.850 euros par heure de vol. Le retardant, c'est-à-dire la poudre que les pompiers larguent pour ralentir la propagation du feu, coûte 2.000 euros la tonne. Rien que mardi, les hommes du feu en ont répandu 111 tonnes, soit l'équivalent de 222.000 euros.

Ouvrir des hébergements d’urgence. A côté de ces montants importants, il faut encore ajouter des sommes moins impressionnantes mais qui mises bout à bout gonflent la facture. Figurent sur cette liste les frais de visioconférence entre les différentes salles de crise ou encore l'ouverture d'hébergements d'urgence pour les familles évacuées. A Bornes-les-Mimosas et dans ses environs, dans le Var, l'incendie qui s'est déclenché dans la nuit de mardi à mercredi et qui n'est pas encore circonscrit, a nécessité l'évacuation de 12.000 personnes.