Incendie à Bormes-les-Mimosas : "C'est la lumière du feu à travers les volets qui nous a réveillés"

  • A
  • A
Partagez sur :

Avec sa fille, Marion est parvenue à fuir sa maison de Bormes-les-Mimosas, dans le Var, alors que l'incendie menaçait le secteur, dans la nuit de mardi à mercredi.

TÉMOIGNAGE EUROPE 1

La colline où vivait Marion est complètement grillée. Cette habitante de Bormes-les-Mimosas a échappé avec sa fille au violent incendie qui s'est déclaré dans la nuit de mardi à mercredi. "On était dans notre maison quand le feu a pris, on était même dans notre lit. C'est la lumière du feu à travers les volets qui nous a réveillés", raconte cette mère de famille au micro d'Europe 1. 

"Des flammes de 15 mètres de haut". Le feu a vraisemblablement été déclenché sur un terrain vague, entre un hôtel Formule 1 et une entreprise de gardiennage de caravanes, où tout a brûlé. Plus de 200 véhicules, les ateliers, une maison… tout n'est plus qu'un immense tas de cendres, qui fume toujours mercredi midi. "On a perdu notre travail, notre cadre de vie. On a vu les flammes qui faisaient 15 mètres de haut. On est montés dans la voiture et on est partis", témoigne Marion. "C'est affreux, il n'y a plus rien".

"Les pompiers luttent contre des criminels". 560 pompiers restent mobilisés pour refroidir la forêt et prévenir tout risque de nouveaux départs de feu. Marion, en larmes, tombe dans les bras de l'un d'eux : "Merci à vous, merci. Les pompiers sont nos héros. Les pompiers luttent contre des criminels pour nous sauver, pour nous protéger. C'est extraordinaire", s'émeut-elle. Dans le ciel, les Canadair tournent encore mercredi midi. Il y a toujours des sauts de feu, et donc toujours des risques de propagation, à cause du vent tourbillonnant.