INA : la présidence Gallet visée par une enquête préliminaire

  • A
  • A
INA : la présidence Gallet visée par une enquête préliminaire
Mathieu Gallet@ KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Partagez sur :

Le parquet de Créteil a ouvert une enquête préliminaire sur la période 2010-2014, c'est-à-dire sur la période où Mathieu Gallet était à la tête de l'Institut national de l'audiovisuel.

INFO EUROPE 1

Après Agnès Saal et l'affaire de ses factures de taxi, qui lui a coûté son poste à la tête de l'INA, la justice continue de se pencher sur la gestion de ses dirigeants. Cette fois, la justice s’intéresse à Mathieu Gallet, l’actuel PDG de Radio France. Selon nos informations, le parquet de Créteil a décidé d'ouvrir une enquête préliminaire sur la période 2010-2014, c'est-à-dire sur la période où Mathieu Gallet était à la tête de l'institut national de l'audiovisuel.

Les modalités des appels d’offres non-respectées. Cette procédure fait suite à un signalement du ministère de la Culture portant un document volumineux et étayé de nombreuses annexes, qui met en lumière de possibles irrégularités sur des passations de marchés.

Il est question de plusieurs contrats passés par l'INA, qui engagent donc des fonds publics, pour des missions de coaching et de communication. Des contrats qui n'auraient pas respecté les modalités en vigueur en ce qui concerne les appels d'offres, donc les règles des marchés publics.

Une plainte d’Anticor justifie l’ouverture de l’enquête. L’association Anticor a déposé à ce sujet une plainte contre X, visant à la fois Agnès Saal pour détournement de fonds public, et Mathieu Gallet pour favoritisme. Mais cette plainte ne se basait que sur des fuites parues dans la presse.

Aujourd'hui, les magistrats disposent d'éléments plus concrets, basés sur un rapport d'enquête administrative. Et ces éléments semblent suffisamment étayés pour motiver l'ouverture d'une enquête judiciaire.