"Il y a des prêches antisémites dans certaines mosquées de Marseille"

  • A
  • A
Partagez sur :

Pour la présidente du Crif Marseille-Provence, le rachat d'une synagogue à Marseille par des musulmans ne doit pas donner lieu à des prêches antisémites. 

INTERVIEW

C'est une grande première à Marseille. Une synagogue du centre-ville de la cité phocéenne va devenir une mosquée. Cette salle de prière, aujourd'hui désertée par la communauté juive, ne doit pas devenir un lieu de "prêche antisémite", prévient toutefois Michèle Teboul, présidente du Crif Marseille-Provence. "Nous savons qu'il y a des mosquées à Marseille qui ne sont pas bienveillantes à l'égard de la communauté juive. Ça serait quand même un comble que, dans une mosquée qui a été précédemment une synagogue où on prêche justement la parole d'amitié et de fraternité, il puisse se dire des paroles antisémites", a déclaré Michèle Teboul mardi au micro d'Europe 1.

Des mosquées salafistes à Marseille. Le rachat de la synagogue par des musulmans ne pose aucun problème à la présidente du Crif Marseille-Provence, assure Michèle Teboul. Cette dernière estime cependant qu'il faut rester vigilant sur les futurs acheteurs : "Nous savons qu'il y a des prêches antisémites dans certaines mosquées de Marseille", avance Michèle Teboul. Alors qu'une dizaine de mosquées salafistes ont été répertoriées dans la cité phocéenne, les services de la Préfecture ont assuré que la future mosquée sera surveillée de près.