Hauts-de-Seine : des agents SNCF dressant le plus de PV récompensés par des chèques cadeaux

  • A
  • A
Hauts-de-Seine : des agents SNCF dressant le plus de PV récompensés par des chèques cadeaux
Depuis 2016, les agents commerciaux, tout comme les contrôleurs SNCF, sont autorisés à dresser des amendes .(Illustration)@ AFP
Partagez sur :

Les agents commerciaux du centre SNCF d'Asnières dans les Hauts-de-Seine sont invités à participer à un concours, rapporte vendredi Le HuffPost. Ceux qui dresseront le plus d'amendes remporteront des chèques cadeaux.

Verbaliser plus pour gagner plus ? Selon le HuffPost, un concours a été lancé début octobre par le centre SNCF d'Asnières dans les Hauts-de-Seine pour lutter contre la fraude en Île-de-France. Le principe : les trois agents commerciaux qui auront dressé d'ici la fin décembre le plus grand nombre de PV réglés par carte bancaire seront récompensés par des chèques cadeaux allant de 100 à 250 euros.

Depuis 2016, les agents commerciaux, tout comme les contrôleurs SNCF, sont autorisés à dresser des amendes pour titre de transport non validé ou pour incivilité.

Ce n'est pas une directive de la direction. Selon la direction de la SNCF, contactée par le HuffPost, ce concours est une "initiative locale" et n'émane pas de la direction. "Si la méthode interpelle, le coût de la fraude qui représente plus de 300 millions chaque année n'interpelle pas moins", pointe toutefois la SNCF. "C'est autant de ressources financières en moins pour acheter des trains, les rénover, les nettoyer, maintenir les voies... et assurer le meilleur service aux voyageurs qui sont en règle".

"Une pression négative". Une réponse qui ne satisfait pas tout le monde. Pour Eric Bezoun militant Sud Rail, "ce concours peut sembler une pression positive, mais c'est surtout une pression négative. Si quelqu'un n'obtient pas de bons chiffres, que se passera-t-il ? Les agents le vivent très mal", estime-t-il sur le HuffPost. Sur le site, une cheminote de 38 ans regrette elle aussi la course aux chiffres qui selon elle est "devenue une priorité au travail".