Guillaume Pepy : "nos agents de sûreté pourront circuler armés dans les trains"

  • A
  • A
Partagez sur :

Guillaume Pepy, président de la SNCF, est l'invité du Grand Rendez-vous de Jean-Pierre Elkabbach sur Europe 1.

INTERVIEW

Le patron de la SNCF a détaillé sur Europe 1 les nouvelles mesures de sécurité mises en oeuvre dans les trains à l'approche de l'Euro 2016, et annonce le déploiement d'agents de sûreté armés dans les trains. 

Des agents de sûreté armés dans les trains. "On ne peut pas contrôler tout le monde", met en garde l'invité du Grand Rendez-Vous. "Mais nos agents de sûreté vont avoir le droit de circuler, armés ou en civil, dans les trains, grâce à la loi Savary". "Ce patrouilleur", précise Guillaume Pepy, sera "habilité, entraîné à tirer". "S'il est en civil, le principe, c'est qu'on ne le voit pas". D'autres changements concerneront les trains : "les images des caméras de surveillance seront surveillées en permanence par un centre de sécurité". "Les attentats, y compris l’attentat du Thalys, nous ont tous bouleversé et les gares peuvent être une cible", assure le patron de la SNCF.

Fouilles de bagage, portiques, chiens renifleurs. "La SNCF change, on ne prendra plus le train de la même façon", prévient Guillaume Pepy. "Quand vous arrivez à la gare, les agents de la SNCF vont pouvoir effectuer des fouilles de bagage. On ajoute à ces dispositifs des choses nouvelles. La SNCF va avoir une trentaine de chiens renifleurs, une vingtaine d'unité de profileurs", détaille-t-il. De plus, "nous maintenons les portiques Thalys, il n’est pas question de les retirer". Des dispositifs de détection des explosifs et des armes seront également ajoutées aux portiques déjà existants à l'entrée des quais dans certaines gares.