Glyphosate : Hulot contre l'autorisation de cinq ans proposée par la Commission européenne

  • A
  • A
Partagez sur :

Nicolas Hulot reste ferme sur les délais d'interdiction du glyphosate au niveau européen. Il ne votera pas un renouvellement d'autorisation au-delà de trois ans.

La France ne votera pas de prolongation de plus de trois ans de la licence d'utilisation de l'herbicide controversé glyphosate au niveau européen, a martelé mercredi le ministre de la Transition Ecologique Nicolas Hulot sur RMC et BFMTV.

Un prolongation de cinq ans ? "La France est sur une position de trois ans", a indiqué le ministre, et si la proposition est différente, comme celle qu'a prévu de proposer la Commission européenne jeudi, "on votera contre", a-t-il indiqué. Jeudi, la Commission va soumettre au vote des 28 États membres de l'UE une nouvelle proposition de prolongation de sa licence d'utilisation pour une durée réduite. Elle devrait être de cinq ans, avait indiqué fin octobre une porte-parole de la Commission.

"On va faire ça le plus humainement possible". "Le grand changement c'est qu'on est dans un objectif de sortie, et pas simplement de reconduction. La France est en pointe sur ce sujet-là", a souligné Nicolas Hulot. "Pendant ces trois ans, on va pouvoir travailler pour faire émerger les alternatives". "Je comprends l'inquiétude des agriculteurs qui sont un peu accablés par toutes les contraintes qu'on leur pose : on va faire ça le plus humainement et rationnellement possible", a souligné le ministre.

L'UE n'avait pas trouvé en octobre de solution qui permette de rassembler suffisamment d'États membres sur le sort du glyphosate, un herbicide largement utilisé dans l'agriculture et accusé de provoquer des cancers, dont la licence expire le 15 décembre.