Blocages du 17 novembre : un syndicat de police appelle à une "grève du zèle"

  • A
  • A
Blocages du 17 novembre : un syndicat de police appelle à une "grève du zèle"
Les policiers aussi "constatent une baisse du pouvoir d’achat", a expliqué mercredi le secrétaire général délégué du syndicat Unité SGP Police.@ JACQUES DEMARTHON / AFP
Partagez sur :

Le syndicat Unité SGP Police FO appelle l'ensemble des forces de l'ordre à ne pas poser de contraventions le 17 novembre prochain. 

Le mouvement qui appelle à de nombreux blocages le 17 novembre prochain pour protester contre la hausse du prix des carburants a reçu mercredi un soutien supplémentaire. Le syndicat Unité SGP Police FO a en effet appelé ses effectifs à soutenir le mouvement de contestation, rapporte le journal Le Parisien. Ce syndicat appelle ses adhérents mais aussi l'ensemble des forces de l'ordre à ne pas dresser de contraventions le samedi 17 novembre. 

"Des citoyens qui subissent cette hausse". "Derrière les uniformes, il y a des hommes et des femmes, des citoyens qui eux-mêmes subissent de plein fouet cette hausse, et constatent au final une baisse du pouvoir d’achat", a justifié Daniel Chomette, secrétaire général délégué du syndicat. "Le 17, la lutte contre la délinquance sera menée comme à l’accoutumée. Mais hors de question que nous allions assommer de PV les Français qui exprimeront leur mécontentement."

Selon l’Union française des industries pétrolières, le litre de SP95 coûtait en moyenne 1,54€ fin octobre et le litre de diesel 1,51€, en hausse respectivement de 14 et 22% en un an. Les automobilistes critiquent le gouvernement qui a décidé d’une nouvelle hausse des taxes au 1er janvier (6,5 centimes par litre de gazole et 2,9 centimes par litre d’essence).