Gard : son traitement pour le cancer refusé, elle lance un appel aux dons

  • A
  • A
Gard : son traitement pour le cancer refusé, elle lance un appel aux dons
Atteinte d'un cancer du sein, Leslie Salut a lancé un appel aux dons le 4 avril dernier.@ Capture d'écran France 3 Occitanie
Partagez sur :

Atteinte d'un cancer du sein, une femme de 40 ans a lancé un appel aux dons le 4 avril dernier. En une semaine, près de 25.000 euros ont déjà été récoltés.

"Je m’appelle Leslie, j’ai 40 ans, je suis maman d’un garçon de 13 ans que j’élève seule et je suis atteinte d’un cancer métastatique" Une mère célibataire atteinte d'un cancer du sein depuis 2009 a lancé la semaine dernière un appel aux dons après avoir appris que son traitement n'étais plus remboursé, rapporte France 3 Occitanie. Depuis janvier 2016, Leslie Salut reçoit des injections d'Avastin, une molécule permettant de stopper la progression de la tumeur. Un traitement qui faisait "des miracles" sur elle, selon son médecin, et que la Caisse primaire d'Assurance Maladie refuse désormais de lui rembourser.

Un "service médical rendu jugé insuffisant". Dans le message posté pour l'appel aux dons, Leslie poursuit : "La semaine dernière, lors d’un renouvellement de protocole de chimiothérapie j’ai reçu une réponse négative de la part du Cabinet du Médecin Conseil National concernant le remboursement de l’Avastin 'en raison d’un service médical rendu jugé insuffisant'".

Un médicament à 1.632,50 euros l'unité. Le 4 avril, elle a décidé de lancer une campagne de crowdfunding sur la cagnotte de financement participatif en ligne "La cagnotte des Proches". En une semaine, Leslie a récolté près de 25.000 euros, lui permettant d'avancer les frais pour ses injections d'Avastin, dont le coût à l'unité est de 1.632,50 euros. Dans le cas de Leslie, une injection toutes les trois semaines est nécessaire, soit un total d'un peu plus de 32.000 euros par an.