Faire une sieste dans la journée, un "besoin physiologique"

  • A
  • A
Faire une sieste dans la journée, un "besoin physiologique"
@ ROBERT FRANCOIS / AFP
Partagez sur :

D'après les résultats d'une récente étude Terra Nova, faire une courte sieste permet d'augmenter la productivité des salariés et de diminuer l'absentéisme.

Après le repas le midi, la sieste va-t-elle devenir un réflexe ? Le think tank proche de la gauche Terra Nova a publié une étude sur le sommeil et les avantages d'une courte sieste. 20% des français somnolent dans la journée, s’endorment devant leur ordinateur, ou pique du nez après le repas de midi. Si les concernés cherchent généralement à le cacher, il s'agit pour les spécialistes d'un besoin physiologique et d'une nécessité qui devrait être reconnue par les entreprises.

15 minutes de sieste. Pour le docteur Giordanella, le co-auteur du rapport de Terra Nova, il faudrait que les patrons acceptent la mise en place d'une salle de repos au bureau. "Il suffit d'une salle un peu calme, où l'on peut éteindre les néons pour repartir en pleine forme. On s'est rendu compte que cette petite pratique augmentait l'efficience de leur travail et diminuait l'absentéisme". Par ailleurs, nul besoin de dormir longtemps, une micro-sieste de 15 minutes suffit.

Une habitude à prendre. Selon le rapport, il faudrait inculquer ces bonnes habitudes dès le plus jeune âge. Les chercheurs préconisent par exemple la sieste au-delà de la moyenne section de maternelle, mais aussi d'adapter l'horaire d'arrivée des élèves à leur temps de trajet moyen. Les transports empiètent en effet parfois sur ces quelques minutes de repos, pourtant nécessaires. Mais pour l'instant, le sommeil n'est pas la priorité absolue des français, il passe au second plan après une alimentation équilibrée.