Europol en appelle au public pour identifier des pédophiles

  • A
  • A
Partagez sur :

Dès jeudi, l'agence européenne diffuse des éléments de décor de photos pédopornographiques, afin que le public l'aide à remonter jusqu'aux pédophiles ou leurs victimes. 

En décembre, Europol avait lancé un calendrier de l'Avent un peu spécial, avec les visages des criminels européens les plus recherchés, pour aider à leur capture. Six mois plus tard, l'agence européenne récidive sur un ton nettement plus sérieux : jeudi, une vingtaine d'agrandissements de détails présents sur des photos à caractère pédopornographiques seront publiées sur ce site internet, dans le but de traquer les auteurs de faits pédophiles.  

"Démêler l'écheveau". "Il n'y a aucune image à caractère pédopornographique, aucun visage de victime", rassure Anatole Mercier, gendarme au sein de la cellule européenne de lutte contre la pédopornographie, interrogé par Europe 1. "On demande aux gens s'ils peuvent reconnaître qui une bouteille de shampoing, qui un interrupteur, qui un paysage... L'objectif c'est de pouvoir remettre le pied à l'étrier et reprendre une enquête, attraper quelque chose qui va nous permettre de démêler l'écheveau et d'arriver soit à la victime, soit à l'auteur." 

Déjà deux succès. La méthode a déjà fait ses preuves : avant même le lancement officiel de cette campagne, deux des détails choisis par les enquêteurs ont permis de donner un nouveau souffle à des enquêtes pour lesquelles les techniques de travail "traditionnelles" avaient échoué. Sur un cliché, ce sont des sacs de course au dernier plan qui ont été identifiés comme venant d'un magasin norvégien, permettant de remonter la trace d'un pédophile. Sur un autre, des poubelles ont orienté les gendarmes vers la Belgique. 

sac1280

Ces sacs ont permis aux enquêteurs de s'orienter vers la Norvège. Crédit : Europol


Pour signaler un élément reconnu, il suffira de poster  un commentaire anonyme sur le site. Chaque photo identifiée sera alors remplacée par une nouvelle.