Et si votre médecin traitant faisait la visite médicale obligatoire ?

  • A
  • A
Et si votre médecin traitant faisait la visite médicale obligatoire ?
@ maxppp
Partagez sur :

SANTÉ - Cette proposition est sur la table dans le cadre de la simplification administrative. Objectif ? Désengorger les services de médecine du travail. 

La proposition. François Hollande réunit jeudi à l'Élysée un "conseil de simplification", premier bilan d'étape du grand chantier de la simplification administrative lancée en avril. Parmi les propositions sur la table, une simplification de la visite médicale obligatoire tous les deux ans pour chaque salarié. Aujourd'hui, cette consultation est effectuée par un médecin du travail. Mais pour désengorger les services de médecine du travail, en sous-effectif, la visite obligatoire pourrait être effectuée par le médecin traitant du salarié.

>> LIRE AUSSI - Feuilles de paie ? Simplifier, pas si simple...

"Cela n'a pas de sens". Interrogés par Europe 1, les syndicats sont totalement opposés à cette mesure qu'ils qualifient "d’ineptie". "Une visite médicale où on ne ferait que prendre la tension et vérifier que les vaccins sont bien à jour, ça n’a pas de sens. On ne s’improvise pas médecin du travail, il y a une formation spécifique", souligne t-on du côté de plusieurs syndicats de médecins, contactés par Europe 1.

Repérer les dysfonctionnements de l'entreprise. Les médecins du travail insistent aussi sur la spécificité de leur fonction. Cette visite médicale obligatoire dans les locaux de l'entreprise permet de repérer des dysfonctionnements internes. "Je suis médecin du travail d'une entreprise, j'ai vu une dizaine de salariés qui ont augmenté leur consommation d'alcool, j'alerterai parce que j'en ai vu une dizaine. Le médecin généraliste qui est isolé dans son coin, certes, il va voir son patient qui s'alcoolise mais il ne pourra pas soigner le collectif de travail", estime le docteur Martine Keyrier, secrétaire nationale CFE-CGC.

>> LIRE AUSSI - Simplification : 50 mesures pour les entreprises

Le compte n'y est pas. Parmi les syndicats contactés par Europe 1, seule la Fédération des médecins de France semble trouver le projet justifié. Mais à une condition : que le médecin traitant touche 80 euros pour une visite médicale, c’est-à-dire autant que ce qu’une entreprise paye chaque année pour la médecine du travail de son salarié. Mais dans ce cas, ce serait le contraire d’une simplification, puisque la facture pour les entreprises serait deux fois plus salée.