Environnement : "La protection de l'océan, ce n'est rien d'autre que politique"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Selon Claire Nouvian, fondatrice de l'association de protection du milieu maritime Bloom, le sauvetage des océans passe avant tout par une action politique de grande envergure. 

INTERVIEW

"Surpêche, pollution plastique, acidification par CO², déplacement des poissons vers les pôles". Invitée d'Europe 1 Bonjour vendredi Claire Nouvian, fondatrice et présidente de l'association de protection du milieu marin Bloom, dresse un constat alarmant sur l'état de nos océans, alors que se tient la dixième journée mondiale pour leur préservation.  

La santé des océans reléguée au second plan. "Depuis 10 ans, les choses empirent", explique Claire Nouvian au micro d'Europe 1. "Les tendances sont encore très lourdes et très mauvaises, notamment parce qu'on se préoccupe assez peu de la santé des océans. (...) Mais avec plus de mobilisation des citoyens, on changerait vraiment tout, et c'est dur de gagner des arbitrages politiques parce que la protection de l'océan, ce n'est rien d'autre que politique", pointe celle qui a reçu jeudi le prix Goldman, l'équivalent du prix Nobel dans le domaine de l'environnement.

"Aucune volonté politique". Partant de ce constat, l'association Bloom participe a un appel lancé vendredi depuis Monaco pour une gouvernance multilatérale de l'océan avec l'idée de patrimoine commun. "C'est fou ce que les politiques sont bien entourés : ils nous font pleurer tellement leurs discours sont beaux. Mais derrière, il n'y a aucune volonté politique", raille la fondatrice de Bloom. "Il faut se battre comme des chiens au quotidien pour réussir à obtenir quelques victoires politiques. On a récemment gagné un vote au Parlement européen pour arrêter la pêcher électrique [le 16 janvier, ndlr], mais le Parlement n'est qu'une des trois institutions européennes", indique-t-elle.

Un combat politique acharné. Pendant que l'agence Bloom est aux prises avec "d'importants lobbies de la pêche néerlandais qui sont ultrapuissants, vulgaires et insultants", sous la surface "les changements en cours sont massifs et il faut agir de façon urgente", rappelle Claire Nouvian.