Entre pudeur et risque sanitaire, de moins en moins de femmes bronzent seins nus sur les plages

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

22% des femmes font du topless à la plage, contre 43% il y a 30 ans. La peur des cancers, l'évolution des mœurs, la pudeur et les complexes peuvent expliquer ce désamour.

REPORTAGE

La joie de tomber le maillot qui explosait sur les plages dans les années 1980 est totalement retombée, selon une étude Ifop pour Plaisx qu'Europe 1 révèle en exclusivité jeudi. Il y a 30 ans, 43% des femmes exposaient leurs seins au soleil. Elles ne sont plus que 22% aujourd'hui.

"Un acte revendicatif". Le buste relevé, les coudes plantés, Virginie, cinquantenaire svelte, expose ses seins face au soleil. C'est la seule femme torse nu sur ce carré de plage de Marseille. "Il faudrait demander aux autres femmes pourquoi elles ne se mettent pas topless. Moi, je n'aime pas avoir la trace du maillot. Je trouve ça très moche", confie-t-elle. "Les jeunes se mettent assez peu en topless. Comme elles n'ont pas connu la libération (sexuelle, ndlr), elles ne se rendent pas compte qu'à un moment, ça a été un acte revendicatif", avance Virginie.

"Je ne me sens pas bien dans mon corps". Sur la serviette d'à côté, Leila porte un maillot de bain noir, une pièce. Cette mère de famille n'imagine pas dévoiler ses formes à la vue de tous les baigneurs. "Quand vous ouvrez un magazine, vous voyez des femmes qui se ressemblent toutes au niveau des mensurations. Je ne ferai pas de topless parce que physiquement, je ne me sens pas bien dans mon corps", confie-t-elle. "C'est aussi de la pudeur", complète Sarah, sa fille de 22 ans.

"Des effets nocifs". Pas du tout gênée par les femmes en topless, Sarah estime cependant que la pratique est risquée. "Je pense qu'il y a peut-être des effets nocifs pour la santé. C'est quand même une partie assez fragile du corps d'une femme", fait-elle valoir. Un peu plus loin sur un rocher, une femme, qui d'ordinaire pratique le naturisme, rappelle que la peau de la poitrine est particulièrement fine. Une crème solaire d'indice élevé est indispensable pour bronzer sans danger.