Enlacez-vous, c'est la journée mondiale des câlins !

  • A
  • A
Partagez sur :

Les câlins, c'est important pour les enfants, mais pas seulement. Pour les adultes aussi, les effets de cette marque de tendresse sur l'organisme et le moral sont importants.

Le 21 janvier, c'est la journée mondiale… des câlins ! Cette invention des années 70, venue tout droit des Etats-Unis, a pour objectif d'encourager les adultes à faire des câlins à leur famille mais aussi à leurs amis. En effet, leurs bienfaits sont infinis. 

"Je suis dans un état d'amour". Quand on parle de câlins, le mieux, c'est d'interroger les enfants. À qui on en fait ? Quel effet ça fait ? Les petits ont réponse à tout. "Ma maman me fait beaucoup de câlins et ça me console quand je pleure", assure un enfant. "Je suis dans un état d'amour et de tendresse", décrit un autre.

Un effet apaisant. Les études scientifiques prouvent que le cerveau d'un enfant élevé sans câlin se développe mal. Pour les adultes aussi, toucher régulièrement un autre être humain a des effets dans l'organisme. "Lorsque nous sommes touchés, notre corps produit de l'ocytocine, l'hormone de l'attachement. Elle a non seulement un effet calmant mais elle créé aussi la sensation d'être relié à quelqu'un d'autre. C'est à la fois une sensation de bien-être, c'est apaisant, ça réduit le stress et ça nous donne confiance", explique Florence Servan-Schreiber, spécialiste du bonheur et auteure de La Fabrique à kifs.

Fini la bise, enlacez-vous ! Pour développer cette pratique trop souvent réservée aux enfants, il suffit de remplacer la bise - où l'on s'effleure à peine - par une franche accolade, et enlacer tous les jours ses proches comme si on les retrouvait après un long voyage. Pour être épanoui, il faudrait huit contacts physiques par jour.