En Loire-Atlantique, 58% des habitants approuvent l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes

  • A
  • A
En Loire-Atlantique, 58% des habitants approuvent l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes
@ JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP
153 partages

Un sondage Europe 1 réalisé par l'Ifop en partenariat avec iTélé révèle que la majorité des habitants du département soutiennent le chantier.

EXCLUSIF

C'est le premier sondage réalisé depuis l'annonce, le 11 février dernier, de l'organisation d'un référendum local sur l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Selon une enquête Europe 1 réalisée par l'Ifop en partenariat avec iTélé, publiée jeudi, 58% des habitants du département de Loire-Atlantique sont favorables à la construction du projet. 

Une étude restreinte à la Loire-Atlantique

Le sondage a été mené sur Internet entre le 29 février et le 2 mars 2016 auprès d'un échantillon de 545 habitants de Loire-Atlantique. Sa représentativité a été assurée par la méthode des quotas. Ces résultats sont "une indication significative de l'état des rapports de force actuels" sur le projet de Notre-Dame-des-Landes, indique l'Ifop. "En aucun cas, ils ne constituent un élément prédictif des résultats le jour du vote" d'un éventuel référendum.

Un avertissement d'autant plus valable que les modalités exactes du référendum, et notamment le périmètre du vote, n'ont toujours pas été arrêtées. Nombreux sont les élus à réclamer que soient consultés l'intégralité des habitants du Grand Ouest, c’est-à-dire des régions Pays de la Loire et Bretagne.

L'aéroport plébiscité pour des raisons économiques

Les sondés favorables au projet invoquent d'abord des raisons économiques. Pour 56% d'entre eux, le nouvel aéroport "va améliorer l'économie en Loire-Atlantique et permettra de créer des emplois". Ils citent ensuite, pour 22% d'entre eux, le fait que cela "permettra de réduire les nuisances actuellement subies par les habitants de Nantes survolés par les avions".

A l'inverse, les opposants à l'aéroport le trouvent "inutile" (59%) et jugent qu'il "aura des conséquences néfastes sur l'environnement" (19%). Preuve que les questions d'écologie ne sont pas considérées comme une priorité par les personnes interrogées.

Si le référendum était dimanche…

Dans le cas où le référendum était organisé dès dimanche, 51% des Mariligériens interrogés voteraient en faveur du projet d'aéroport. Près de quatre sur dix (39%) s'y opposeraient et 10% ne se prononceraient pas. En pourcentage des suffrages exprimés, le résultat pencherait donc pour la construction du bâtiment, à 57% des voix contre 43%.

L'exception écologiste

Alors que 58% des Mariligériens soutiennent l'aéroport, ce pourcentage ne varie que faiblement en fonction du sexe, de l'âge ou du niveau d'instruction des sondés. En revanche, les personnes interrogées qui se disent proches du parti Europe Ecologie-Les Verts font figure d'exceptions. Elles sont 85% à s'opposer à la construction de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Les sympathisants du Front de Gauche sont également majoritairement contre, avec 57% d'opposants. L'Ifop appelle cependant à considérer ces deux derniers chiffres avec précaution en raison du faible nombre de personnes interrogées.