En Irlande, la réapparition d'une plage disparue fait la joie des locaux

  • A
  • A
En Irlande, la réapparition d'une plage disparue fait la joie des locaux
Le phare de Blackrock Mayo, situé au nord de l'île de Achill Head à la pointe ouest de l'Irlande. @ MARCEL MOCHET / AFP
Partagez sur :

Trente ans après avoir été balayée, une plage irlandaise de l'île d'Achill est réapparue il y a quelques jours. 

Cela faisait plus de 30 ans que les habitants de Dooagh n'avaient pas vu la couleur du sable dans leur bourgade. En effet, au printemps 1984, une vague de tempêtes emportait la plage de ce village situé au nord-ouest de l'Irlande. Par un juste retour des choses, l'océan Atlantique a ramené le sable sur cette plage il y a quelques jours. 

Un phénomène naturel récurrent. Fin avril, une vague de froid d'une ampleur inhabituelle a provoqué des vents violents et une marée intense aux abords de l'île d'Achill, où se trouve le petit village de Dooagh. Combinés, ces deux phénomènes ont transporté des centaines de tonnes de sable sur la plage de Dooagh, qui n'était plus qu'un paysage rocailleux depuis 1984. En l'espace d'une nuit, c'est la totalité de la plage, longue de près de 300 mètres, qui était recouverte. Si cet événement naturel a fait les gros titres de la presse britannique, il n'en est pas pour autant inédit, et semble même être récurrent dans l'île d'Achill.

Selon le Telegraph, les archives du comté indiquent qu'une tempête avait déjà emporté le sable dans les années 1890, provoquant ainsi une première disparition de la plage. Cette dernière ne serait réapparue qu'environ trois décennies plus tard, aux alentours de 1927.

Le caractère épisodique de la dissipation de la plage est également évoqué par les habitants de Dooagh. Dans une interview accordée au quotidien The Irish Times, Emmet Callaghan, une résidente de l'île, décrit le clairon dont disposait l'un de ses aïeuls afin de prévenir les autres villageois lorsque des tempêtes emportaient violemment les algues de la plage.

L'espoir d'un nouveau dynamisme touristique. Selon le Telegraph, Dooagh était historiquement peuplé par des familles arrivées autour de 1845 à cause de la Grande Famine. A l'époque, la pêche et la richesse des sols faisaient l'attractivité économique de ce petit village, devenu avec le temps un site touristique. Autant de faits qui expliquent l'importance économique de la présence de la plage. D'après le site américain Newser, la disparition du sable dans les années 1980 avait entraîné la fermeture de pas moins de trois hôtels à Dooagh. La semaine dernière, dès que le retour du sable a été annoncé, l'office du tourisme a rapidement posté sur sa page un communiqué annonçant l'ouverture d'une nouvelle plage pour l'été 2017.

Sean Molloy, responsable de l'office du tourisme d'Achill, a déclaré à l'hebdomadaire The Irish Post qu'une demande allait être déposée au Conseil du Comté de Mayo afin de créer une zone de baignade autorisée. Actuellement, il existe en Irlande une signalisation des sites maritimes permettant de savoir si la baignade y est permise. Pour San Molloy, le but est désormais de faire de la plage de Dooagh la sixième plage labellisée "drapeau bleu" de l'île d'Achill.