EM Lyon : un groupe Facebook classait les étudiantes sur leur physique

  • A
  • A
EM Lyon : un groupe Facebook classait les étudiantes sur leur physique
(Photo d'illustration). @ SYLVAIN THOMAS / AFP
Partagez sur :

Des étudiants ont fiché plusieurs centaines de jeunes femmes sur un groupe Facebook, avec des commentaires sexistes et violents.

Une école de commerce est à nouveau dans le collimateur pour des pratiques sexistes de certains de ces élèves. A la prestigieuse EM Lyon, des centaines d'étudiantes ont été classées en fonction de leur physique sur Internet, avec des commentaires sexistes et même violents.

Selon Lyon Capitale, ce "fichage" a été effectué via un fichier Excel, avec le nom de plus de 460 étudiantes âgées de 17 à 23 ans, qui ont même été notées de 2 à 17. Ce fichier a ensuite été publié sur un groupe Facebook privé, "accessible seulement sur invitation".

Des commentaires sexistes et violents. Ce fichier Excel comportait de nombreuses données personnelles, comme les noms et prénoms des étudiantes, ainsi que leurs adresses mail et même leur profil Facebook pour plus de 120 d'entre elles. Des commentaires sexistes et même violents jaugés également leurs "caractéristiques physiques" et leur "potentiel sexuel", précise le Progrès.

Le nombre d'étudiants qui ont contribué à ce fichier est cependant inconnu. Cette pratique faisait "partie des traditions estudiantines" de l'école lyonnaise, a assuré un élève, choqué. Le directeur de l'EM Lyon, contacté par le Progrès, a déclaré "ne pas être au courant". Plusieurs étudiants impliqués n'ont pas répondu au quotidien régional.

Une pratique similaire à Assas en 2016. Une pratique similaire avait créé la polémique au sein de l'Université 2 Paris Panthéon-Assas, en 2016. Un site, intitulé Bestassas.com, proposait aux internautes d'élire les 100 plus belles étudiantes de première année. Le site avait finalement été supprimé après l'indignation de plusieurs syndicats étudiants, dont  l'Unef.