Ecole coranique clandestine de Villiers-sur-Marne : une enquête préliminaire ouverte

  • A
  • A
Ecole coranique clandestine de Villiers-sur-Marne : une enquête préliminaire ouverte
@ CHARLY TRIBALLEAU / AFP
Partagez sur :

L'enquête a été ouverte pour "ouverture illicite d'un établissement scolaire", "travail dissimulé", "emploi d'étrangers sans titre" et "hébergement indigne". 

Une enquête préliminaire a été ouverte par le parquet de Créteil après la découverte d'une école coranique clandestine lors d'une perquisition administrative menée mercredi matin à la mosquée de Villiers-sur-Marne, dans le Val-de-Marne, a-t-on appris jeudi de source judiciaire.

"Ouverture illicite d'un établissement scolaire". Les investigations devront "préciser le cadre exact dans lequel des activités d'enseignements ont été dispensées", notamment le nombre d'élèves concernés et le contenu des cours, a commenté la source. L'enquête, confiée à un service spécialisé de la direction territoriale de la sécurité de proximité (DTSP) du Val-de-Marne, a été ouverte pour "ouverture illicite d'un établissement scolaire", "travail dissimulé", "emploi d'étrangers sans titre" et "hébergement indigne", a énuméré la source judiciaire.

Trois interpellations. Trois personnes avaient été interpellées, dont l'imam de la mosquée, lors de la perquisition de la mosquée El Islah, survenue dans le cadre de l'état d'urgence, avait indiqué mercredi le ministère de l'Intérieur. Deux d'entre elles ont été placées en rétention administrative en vue d'un éventuel éloignement et la troisième a été libérée, sans que l'on sache s'il s'agit de l'imam.

La mosquée El-Islah de Villiers-sur-Marne est notamment connue pour avoir été fréquentée par douze personnes condamnées en avril pour avoir participé à une filière djihadiste vers la Syrie.