Diocèse de Paris : la quête passe au paiement sans contact

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Dans une église du XVIème arrondissement de Paris, les traditionnelles corbeilles de la quête seront secondées par des terminaux de paiement sans contact à partir de dimanche.

Ceux qui vont à la messe dans les églises parisiennes n'auront plus d'excuses pour éviter la quête en fin de messe à partir de dimanche. Le diocèse de Paris a annoncé l'installation de cinq terminaux de paiement sans contact dans la paroisse Saint-François de Molitor, dans le XVIème arrondissement, révèle Le Parisien jeudi.

Des corbeilles connectées. En plus des habituelles corbeilles destinée à recevoir l'offrande des fidèles, cinq corbeilles "connectée" circuleront dimanche. Elles sont équipées d'un smartphone relié à une borne de paiement équipée du paiement sans contact. La forme du panier a été conservé pour que les paroissiens gardent leurs "repères", assure Christophe Rousselot, directeur du développement des ressources financières au diocèse de Paris, auprès du Parisien.

Les participants pourront donc choisir la somme qu'ils donnent (2, 3, 5 ou 10 euros) et apposer leur carte de crédit sur le terminal pour réaliser rapidement la transaction. Un bip sonore finalisera enfin l'opération. "Peut-être qu'il faudra régler la puissance du 'bip' pour ne pas que cela gêne la messe", sourit Karine Dalle, porte-parole du diocèse de Paris au micro d'Europe 1.

Pallier l'absence de monnaie. "C'est une première dans le sens où le geste de l'offrande reste le même", poursuit-elle. Et il sera même anonyme. "L'enjeu, on le connaît, c'est la disparition des espèces. On n'a bien souvent plus de monnaie dans son porte-monnaie. Donc on essaye d'anticiper les modes de paiement des années futures." 

À Paris, le don moyen des paroissiens pendant la quête est de 3 euros. Il revient entièrement aux églises et sert à payer les dépenses courantes comme l'électricité et le chauffage, précise le quotidien.