Des squares fermés à Paris à cause de la prolifération de rats

  • A
  • A
Des squares fermés à Paris à cause de la prolifération de rats
Paris est envahie par les rats.@ Sanjay Kanojia / AFP
Partagez sur :

Les rongeurs pullulent dans la capitale, au point que les maires d'arrondissements sont désormais contraints de fermer des espaces verts pour dératiser.

Neuf parcs et jardins parisiens, dont le Champ-de-Mars, sont fermés ou vont fermer temporairement afin d'enrayer la prolifération de rats, indique Le Parisien jeudi. La Mairie de Paris vient de lancer un "plan d'action de grande ampleur" pour éradiquer les nuisibles.

"Menace sanitaire réelle". Dans les buissons, sous l'ombre des arbres ou derrière les grilles, les rats envahissent Paris. Pas agressifs, ils posent cependant un vrai problème d'hygiène et d'image pour la capitale. "Les rats sont une menace sanitaire réelle. Il n'y a pas de risque de maladie ou de peste... Mais ce sont des problèmes de propreté ainsi qu'un réel désagrément visuel et psychologique", affirme le docteur Georges Salines, chef des services parisiens de santé environnementale, interrogé par Le Parisien. "Nous allons devoir repenser les espaces verts", trop "propices au développement des rats", ajoute-t-il.

Appâts anticoagulants. L'alerte a poussé les maires d'arrondissements à prendre des mesures radicales, notamment en fermant les espaces verts les plus touchés, en général pendant quinze jours. A chaque fois, les équipes de voirie déposent des produits raticides sous forme d'appâts anticoagulants, sans risque pour les autres animaux. 

Neuf espaces verts fermés. Les squares Cambronne et Garibaldi (15ème arrondissement) sont fermés depuis le 22 novembre. Idem pour le jardin Villemin dans le 10ème, traité depuis le 29 novembre. Dans le 4ème arrondissement, le square de la tour Saint-Jacques affiche porte close depuis le 29 novembre (le monument est également interdit d'accès pour une dizaine de jours encore) et le jardin des Rosiers depuis le 30. Au pied de la Tour Eiffel, le Champ-de-Mars sera concerné par des fermetures partielles et surveillées. Prochainement, le square Langlois (4ème), le square de la Roquette et le terre-plein du boulevard Richard-Lenoir (11ème) seront fermés à leur tour.


Marseille aussi touchée

La cité phocéenne est également envahie par les rats. Début novembre, une école avait été fermée à cause des rongeurs. La ville a décidé de réagir après de nombreuses plaintes d'habitants. Le maire des 6ème et 8ème arrondissements distribue des prospectus aux administrés. La municipalité demande notamment aux Marseillais de sortir leur poubelle avant 19h et dans des sacs fermés. Une campagne de dératisation a été lancée.