Des passants choqués par des extraits de la Bible… en pensant qu’il s’agit du Coran

  • A
  • A
Des passants choqués par des extraits de la Bible… en pensant qu’il s’agit du Coran
Les deux youtubeurs à l'origine de l'expérience. @ YouTube
Partagez sur :

Pour dénoncer les préjugés sur l’islam, deux Néerlandais ont tenté une expérience dans les rues de La Haye. 

Une vidéo de 3 minutes 30 pour dénoncer les préjugés sur l’islam. Deux youtubeurs néerlandais, Sacha Harland et Alexander Spoor, se sont livrés à une expérience originale dans les rues de La Haye.  Les deux compères ont choisi de lire à des passants des passages particulièrement violents de la Bible, en la dissimulant sous une couverture… du Coran. Parmi les extraits sélectionnés : "deux hommes qui couchent ensemble doivent être tués", ou encore "je ne permets pas à la femme d’enseigner". Et force est de constater que les réactions des passants laissent transparaître des préjugés sur l’islam et une méconnaissance des textes religieux.

La vidéo publiée par les deux youtubeurs :

"La Bible contient beaucoup plus de choses positives". Après avoir lu ces passages, les deux youtubeurs posent alors la question piège : quelles sont les différences avec la Bible ? "En entendant ça, je dirai que le Coran est plus agressif", lance un passant. "Le monde change et je pense qu’ils devraient s’adapter", poursuit une jeune femme. "Ils veulent vous oppresser et vous forcer à croire ce qu’ils croient", ou encore : "La plus grande différence est ce qu’on vient d’entendre : la place de la femme". "Je pense que la Bible contient beaucoup plus de choses positives", croit même savoir un jeune homme. Des préjugés qui volent en éclats quand le pot aux roses leur est révélé.

Des passants gênés quand ils apprennent la vérité. Après avoir entendu les réactions des passants, les youtubeurs enlèvent la couverture du Coran pour laisser apparaître le vrai texte d’où sont extraits ces passages… la Bible ! "C’est incroyable !", s’exclame un passant, visiblement gêné. "C’est beaucoup à cause des médias", réagit une femme. "J’ai toujours essayé de ne pas avoir de préjugé, mais apparemment j’en ai", avoue finalement un jeune homme. "J’ai entendu des histoires de la Bible quand j’étais jeune et que j’allais à l’école catholique, mais je n’avais aucune idée de ce qu’il y avait dedans", confesse également une jeune femme. L’expérience aura parfaitement fonctionné.