Des députés européens veulent interdire le phosphate dans les kebabs

  • A
  • A
Partagez sur :

Le Parlement se prononcera définitivement sur cette question en décembre.

Les députés européens de la commission de la santé se sont prononcés mardi sur une question touchant un des plats les plus appréciés par les jeunes : le kebab. Ils se sont en effet opposés à l'autorisation officielle de l'utilisation de phosphates dans la viande de ce sandwich, quelle qu'elle soit, rapporte un communiqué du Parlement européen.

Un lien avec le risque cardiovasculaire ? Les députés ont exprimé leurs inquiétudes sur les conséquences de ces produits comme additifs alimentaires sur la santé. Selon une étude scientifique de 2012, il existerait un lien entre additifs phosphatés et risque cardiovasculaire. Selon une autre étude de 2013, des régimes alimentaires riches en phosphores augmenterait la mortalité de la population américaine. 

"Conserver la saveur et retenir l'eau". La réglementation européenne actuelle n'autorise pas l'utilisation d’additifs phosphatés dans la viande transformée. Mais la Commission européenne a soumis au Parlement une proposition en ce sens. En outre, profitant des nombreuses exceptions à la réglementation, ces phosphates sont en fait de plus en plus introduits afin de "conserver la saveur et retenir l'eau", précise le communiqué.

Le Parlement tranchera. La décision finale appartient désormais au Parlement qui votera en décembre. S'il soutient à la majorité absolue l'objection de sa commission de la santé, la Commission européenne sera dans l'obligation de revoir sa copie et de ne pas autoriser l'utilisation de ses phosphates.