C'est parti pour le brevet des collèges 2016 !

  • A
  • A
C'est parti pour le brevet des collèges 2016 !
A partir de l'année prochaine, les jeunes candidats plancheront sur deux grandes épreuves écrites, au lieu de trois actuellement.@ PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :

Jeudi, quelque 840.000 élèves de troisième planchent sur les épreuves écrites du brevet national des collèges, avant une réforme de l'examen l'année prochaine.

Il est le premier examen d’importance de notre scolarité, et il s’apprête à changer de forme. Jeudi, près de 840.000 élèves de troisième sont les derniers à plancher sur l'actuelle mouture du brevet national des collèges, avant une refonte de taille en 2017, qui prendra en compte la réforme du collège et les nouveaux programmes. Les candidats qui réussiront à cette prochaine session seront aussi les premiers à participer à une "cérémonie républicaine de remise du diplôme", organisée avant les vacances de la Toussaint dans leur actuel établissement. En 2015, le taux de réussite à cet examen s'était élevé à plus de 86%.

Europe 1 vous résume ce qu'i faut savoir sur le Brevet 2016. 

Deux jours d’épreuves. Au lendemain de la fin des épreuves écrites du bac, les collégiens de métropole, de La Réunion et de Mayotte débutent jeudi 23 juin les écrits du diplôme national du brevet (DNB) :

  • Jeudi

- 9h-12h15 : Français. L'épreuve comprend des questions de compréhension à partir d'un texte distribué, une réécriture d'un passage de ce texte en fonction de contraintes grammaticales, une dictée de 600 à 800 signes, et une rédaction à partir de deux sujets proposés au choix.

- 14h30-16h30 : Mathématiques. Le sujet est constitué de six à dix exercices portant sur différentes parties du programme de troisième.

  • Vendredi

- 9h-11h : Histoire-géographie-enseignement moral et civique. Cette épreuve en trois parties comprend des questions d'ordre général, mais aussi des questions de compréhension à partir de documents en lien avec les différents programmes. Pour la géographie, le candidat devra également compléter un fond de carte.

Outre ces écrits, les élèves ont eu à passer dans leur établissement une épreuve orale d'histoire des arts. L’ensemble de ces disciplines représente 160 points. Les résultats seront communiqués aux candidats au plus tard le 8 juillet. En cas d'empêchement, une session de remplacement est prévue les 15 et 16 septembre.

Contrôle continu. L'actuel brevet tient compte aussi des notes obtenues en contrôle continu tout au long de l'année dans l'ensemble des disciplines enseignées, sauf en histoire-géographie-enseignement moral et civique, et de la validation de la maîtrise des sept compétences de l'actuel socle commun, déterminé en 2005 (langue française, culture humaniste, autonomie et initiative...). Les élèves ayant opté pour un enseignement complémentaire (latin/grec) peuvent obtenir des points supplémentaires. Le contrôle continu compte actuellement pour 200 points.

Les élèves sont reçus s’ils cumulent un minimum de 180 points sur le total de 360. À noter que l'obtention de mentions "bien" (252 points) et "très bien" (288 points) au brevet ouvre le droit à des bourses au mérite pour les élèves déjà boursiers sur critères sociaux.    


CE QUI VA CHANGER EN 2017

À partir de l'année prochaine, l’évaluation du brevet se fera sur 700 points. Le contrôle continu reposera sur un nouveau socle commun, qui comportera cinq "domaines", dont le principal sera "les langages pour penser et communiquer", pour un cumul total de 400 points. La maîtrise de chaque domaine du socle sera déterminée selon 4 niveaux d’évaluation : "insuffisante" (10 points), "fragile" (25 points), "satisfaisante" (40 points) ou "très bonne" (50 points). C'est lors du dernier conseil de classe de troisième que sera faite la synthèse de ces résultats de la cinquième à la troisième.

Puis les candidats plancheront sur deux épreuves écrites (330 points), une autour des sciences et l'autre autour du français et des sciences sociales. La première, sur trois heures, portera sur les mathématiques et deux disciplines choisies parmi la physique-chimie, sciences et vie de la terre et technologie, avec des exercices indépendants les uns des autres, comprenant au moins un exercice de programmation informatique.

La deuxième, de cinq heures, portera sur le français, l'histoire-géographie et l'enseignement moral et civique, avec une première épreuve de trois heures d'analyse et compréhension de textes et documents et maîtrise des différents langages. Après un quart d'heure de pause, deux heures seront consacrées au français (rédaction, dictée, questions à partir d'un texte littéraire, production d'un texte de réflexion ou invention...).

S'ajoute enfin une épreuve orale de quinze minutes, s'appuyant sur le travail réalisé dans les nouveaux enseignements pratiques interdisciplinaires (EPI) ou sur un des parcours éducatifs (citoyen, avenir, éducation artistique et culturelle). Cette épreuve pourra être présentée individuellement ou par groupe de deux ou trois.