Déjà 109 noyades en France depuis le début de l'été

  • A
  • A
Déjà 109 noyades en France depuis le début de l'été
@ VANDERLEI ALMEIDA / AFP
Partagez sur :

Les fortes chaleurs ont poussé les gens à se rendre en masse sur les plages. Conséquence : le nombre de noyades a flambé.

Pour alerter la population, le triste chiffre des accidents par noyade est diffusé un peu en avance cette année. Le nombre a en effet flambé depuis le début du mois de juin : 109 morts, soit trois par jour. Un triste bilan qui s'explique en partie par les fortes chaleurs de ces dernières semaines qui ont incité davantage de Français à la baignade. Dans plus de la moitié des cas, cela se passe à la mer ou dans un cours d'eau (rivière ou fleuve) et non dans des piscines, contrairement aux idées reçues.

"Quand il fait presque 40 degrés à l'ombre, forcément les gens, sur la plage, ont envie de profiter. La notion de fortes chaleurs sur le sable, le contraste avec l'eau, peuvent avoir des répercussions sur le corps de certaines personnes", explique au micro d'Europe 1 Pascal, le chef de centre CRS de Pornichet. Rassurons toutefois les parents : ce ne sont pas majoritairement les tout-petits enfants qui sont victimes. Sur les 109 décès enregistrés entre le 1 juin et le 5 juillet, seuls 23 concernent des moins de 20 ans, alors qu'il y a en eu par exemple le double chez les plus de 65 ans.

>> Voici quelques conseils pour limiter ce risque lorsqu'on passe quelques jours de vacances à la mer :

Se baigner avec ses enfants. Les autorités viennent de publier une mise au point sur les bons réflexes de prévention. Pour les enfants, il est conseillé aux parents de se baigner en même temps qu'eux ou alors de toujours désigner un adulte responsable de leur surveillance. L'idée c'est d'éviter les barbecues autour de la piscine ou chacun se dit que l'autre jette un œil aux enfants, mais où personne ne sait qui fait vraiment quoi.

On ne mange pas avant d'aller à l'eau. Pour les adultes, il est recommandé de se baigner dans des zones surveillées. Et pour éviter le malaise ou l'hydrocution, entrez toujours dans l'eau progressivement. Last but not least, on oublie les repas trop copieux et l'alcool avant la baignade !

On s'entraîne. C'est les vacances, on se laisse aller, on oublie tout… Pourtant, d'après Pascal, le sauveteur de Pornichet, il y a au moins un bon réflexe à adopter avant de glisser son maillot de bain dans la valise : "quand on va au ski, on fait un peu de sport avant de descendre une piste noire. Là, c'est pareil, pour la natation il faut être entraîné".