La moitié des produits pour bébés est à éviter

  • A
  • A
La moitié des produits pour bébés est à éviter
@ maxppp
Partagez sur :

SANTE - Le magazine 60 millions de consommateurs, en kiosques jeudi, révèle que plus d’un produit pour bébés sur deux est déconseillé.

L’info. Pouvons-nous avoir confiance dans les produits que nous appliquons sur nos enfants ? Visiblement, la réponse n’est pas certaine. Le magazine 60 millions de consommateurs a passé au crible les listes d’ingrédients de 52 produits d’hygiène et de soin pour bébé. Objectif : vérifier si les formules de ces produits sont conçues de manière à minimiser les risques. Verdict : le magazine déconseille l’utilisation de 28 produits.

Les produits hypoallergéniques montrés du doigt. Première surprise de cette enquête, “les parents ne doivent pas se fier à la mention ‘hypoallergénique’”, note le mensuel. La raison est simple : cette allégation n’est, à ce jour, encadrée par aucun référentiel précis. Ce qui explique que dans 11 produits qui se présentent comme hypoallergéniques, on retrouve un ou plusieurs composés allergisants.

Les autres produits à éviter. La majorité des lingettes sont, selon le magazine, à proscrire car elles seraient composées “d’une liste noire” d’ingrédients préoccupants. Concernant, le soin du corps, le résultat n’est guère plus brillant. Les concentrations de phénoxyéthanol (un conservateur chimique) dans tous les laits, eaux et crèmes hydratantes, analysés par 60 millions de consommateurs,  dépasseraient le seuil de 0,4% recommandé par l’agence de sécurité sanitaire (à l’exception de Nivea Baby). Enfin, du côté des gels lavants, le magazine note une concentration trop de tensio-actifs dans la plupart des produits testés. 

Les conseils à suivre. Quel produit faut-il donc choisir? "Les parents doivent se limiter au strict nécessaire" conseille 60 millions de consommateurs. A privilégier : les produits qui se rincent et qui présentent une liste d’ingrédients restreinte. Enfin, et de manière générale, l’excès de soin est à éviter. La multiplication des soins auraient, en effet, des effets indésirables sur bébé tels des poussées d’eczéma.