Comment expliquer aux enfants qu’il faut éviter l’huile de palme (et donc le Nutella) ?

  • A
  • A
Comment expliquer aux enfants qu’il faut éviter l’huile de palme (et donc le Nutella) ?
Le Nutella contient près de 20% d'huile de palme. @ CHARLY TRIBALLEAU / FERRERO / AFP-Services
Partagez sur :

L’huile végétale la plus consommée au monde est présente dans de nombreux produits, dont la plus célèbre des pâtes à tartiner. Mais elle n’est bonne ni pour la santé ni pour l’environnement.

CIRCUITS COURTS

Qui dit huile de palme dit, pour beaucoup, Nutella. Et qui dit Nutella dit enfants. La célèbre pâte à tartiner de Ferrero est devenue malgré elle le symbole de la propagation de cette huile végétale dans notre alimentation. Avec en première ligne nos chères petites tête blondes, puisqu’outre la star des petits déjeuners, énormément de produits à destination des enfants comportent de l’huile de palme. C’est par exemple le cas de nombreux gâteaux pour le goûter ou des céréales transformées. La surdose guette donc, alors même que l’huile de palme n’est pas sans danger pour la santé et que son expansion a des conséquences non négligeables sur l’environnement.

L’émission Circuits Courts a consacré mercredi 6 juin un numéro spécial sur le thème : "Comment faire pour sortir de l’huile de palme". Autour d’Anne Le Gall et Maxime SwitekRoland Charles, artisan chocolatier, fondateur de Charles Chocolartisan, précurseur dans la pâte à tartiner sans huile de palme, et Emmanuelle Grundman, primatologue et auteure de Devenir Consom'acteur. L'huile de palme (coll. Je passe à l'acte / Actes sud), ont donné des clés pour se priver de cette graisse végétale. L'émission est disponible en replay ici.

Pour autant, priver un enfant de son goûter on de son petit-déjeuner n’est pas chose aisée. Avec l’aide de Corinne Chicheportiche-Ayache, médecin nutritionniste,  Europe 1 vous glisse quelques conseils pour répondre aux questions que vous enfants peuvent se poser.

  • Pourquoi l’huile de palme est-elle mauvaise pour la santé ?

Ce qu’il faut savoir. L’huile de palme est issue du palmier à huile, une espèce qui donne des grosses graines rouges dont on extrait l’huile palmitique, très riche en acides gras saturés, puisqu’elle en comporte près de 50%, contre 10% par exemple pour l’huile de tournesol. Or, selon plusieurs études, les acides gras saturés sont des boosters de mauvais cholestérol dans l'organisme. Une trop grande consommation de ces acides gras favorise le surpoids, mais aussi l’apparition de maladies cardio-vasculaires et augmente le risque d’accidents vasculaires cérébraux (AVC).

Ce qu’il faut dire aux enfants. "Ça dépend de l’âge de l’enfant. Avant 10 ans, c’est un peu tôt, ils ne sont pas assez mûrs pour comprendre. A partir de 10 ans, je peux commencer à leur expliquer que consommer ce genre de produits en grande quantité, ça fait grossir, ce qui n’est pas sain. Je peux aussi leur dire qu’il y a un composé qui circule dans le sang, le cholestérol, et que s’il est présent en trop grande quantité, ce n’est pas bon pour la santé. Il ne faut pas trop entrer dans le détail, mais en général, les enfants comprennent assez vite."

  • Ça veut dire que je ne peux plus manger de Nutella ou mes céréales préférées ?

Ce qu’il faut savoir. C’est en réalité l’excès d’huile de palme - en fait d’acides gras saturés - qui à terme peut être dangereux pour la santé. Une consommation modérée de Nutella, de biscuits ou de céréales contenant de l’huile de palme est donc fortement conseillée.

Ce qu’il faut dire aux enfants. "A cette question, je leur réponds 'non je ne t'interdis rien'. Il ne faut pas diaboliser le produit. Parce qu’un enfant, il va parfois aller goûter chez des copains, il peut avoir de l’argent de poche, il peut donc contourner l’interdiction et avoir un comportement excessif dans ces cas-là. Il faut d’abord lui apprendre que le plaisir n’est pas une question de quantité. Lui dire que le Nutella, par exemple, c’est une fois par semaine, pas plus. Pareil pour ses biscuits préférés, au goûter. Il faut passer un petit contrat moral avec lui, le féliciter quand il respecte la consigne et l’encourager quand il n’y arrive pas. Mais tout ce qui est restrictif est contre-productif."

  • Qu’est-ce que je peux manger à la place ?

Ce qu’il faut savoir. L’huile de palme est l’huile végétale la plus utilisée au monde, puisqu’elle représente pas moins de 25% de la consommation mondiale. On en trouve donc partout, car les industriels apprécient son prix, peu cher, sa stabilité, mais aussi le côté fondant et onctueux qu’elle confère aux produits. On peut donc en manger sans le savoir. Il convient donc de privilégier, autant que possible, les produits garantis sans huile de palme, le mieux étant encore de cuisiner soi-même à partir de produits bruts.

Ce qu’il faut dire aux enfants. "Avec un enfant, il faut le sensibiliser, réfléchir avec lui, qu’il soit acteur. On peut par exemple lui montrer qu’un gâteau fait maison, c’est super sympa. Il ne faut pas non plus hésiter à le faire cuisiner en famille, à lui montrer ce que sont les produits frais, à l’emmener au marché. L’avantage d’un enfant, c’est qu’on peut l’éduquer aux goûts."

  • Pourquoi l’huile de palme est mauvaise pour la planète ?

Ce qu’il faut savoir. La demande d’huile de palme ayant explosé dans le monde, et la culture des palmiers étant réservées aux zones chaudes et humides, les acteurs du secteur cherchent de la place pour des plantations toujours plus vastes. L’huile de palme est ainsi responsable pour une grande partie de la déforestation des forêts équatoriales, particulièrement en Indonésie et au Brésil. Conséquence, nombre d’espèces se retrouvent ainsi privées de leur habitat naturel, parmi lesquelles les grands singes, dont les orangs-outans.

Ce qu’il faut dire aux enfants. "Faire vibrer la fibre citoyenne ou écologiste, pourquoi pas. Après, il faut se méfier des discours idéologiques. Les enfants sont entiers, beaucoup plus que les adultes. Ils font tout à fond, et parfois ce n’est pas neutre. Même si dans le cas de l’huile de palme, si un enfant refuse d’en manger, évidemment ce n’est pas gênant."