CHU de Brest : un million d'euros à une patiente restée handicapée après un accouchement

  • A
  • A
CHU de Brest : un million d'euros à une patiente restée handicapée après un accouchement
Une des entrées du CHU de Brest. Image d'illustration.@ FRED TANNEAU / AFP
Partagez sur :

Dominique Appriou est paralysée des quatre membres et souffre de cécité depuis son accouchement en août 2007. 

Le CHU de Brest devra verser près d'un million d'euros à une patiente restée lourdement handicapée après avoir accouché de jumeaux en 2007, selon un arrêt de la cour administrative d'appel de Nantes rendu jeudi.

Assurer aussi les frais liés à son handicap. Le CHU devra ainsi verser quelque 950.000 euros à Dominique Appriou et à sa famille, ainsi que 217.000 euros à la Caisse primaire d'assurance maladie (CPAM) du Finistère pour les frais avancés à la victime. Il devra en outre, selon cet arrêt rendu le 18 février, contribuer à hauteur de 75% aux dépenses de santé à venir de Dominique Appriou, une ancienne infirmière-anesthésiste, ainsi qu'aux dépenses générées par son handicap : frais de garde de ses enfants, frais pour l'emploi d'une aide à domicile, frais de renouvellement d'équipements.

Paralysée des quatre membres. Dominique Appriou avait accouché le 13 août 2007, alors qu'elle était âgée de 43 ans, à la maternité du CHU de Brest. Après une césarienne, elle avait souffert d'une hémorragie endo-utérine, avant d'être victime d'un arrêt cardiaque prolongé. Elle souffre depuis d'une quadriplégie (paralysie des quatre membres) et de cécité.

"Des manquements dans la prise en charge". La cour administrative d'appel a considéré dans son arrêt que "la prise en charge obstétricale de l'accouchement puis des complications hémorragiques a été conforme aux règles de l'art et aux données acquises de la science", mais a relevé "plusieurs manquements (...) dans la prise en charge de sa réanimation postérieurement à l'accouchement par césarienne".