Charlie Hebdo défend "la liberté de conscience"

  • A
  • A
Charlie Hebdo défend "la liberté de conscience"
@ AFP
141 partages

Le rédacteur en chef de Charlie Hebdo a défendu la couverture de l'hebdomadaire satirique, qui a suscité des réactions hostiles dans plusieurs pays musulmans.

Le rédacteur en chef de Charlie Hebdo, Gérard Biard, a défendu les caricatures controversées du prophète Mahomet publiées par l'hebdomadaire satirique français, affirmant qu'elles contribuaient à défendre "la liberté de conscience"

>> LIRE AUSSI - 4 Français sur 10 préféreraient "éviter" les caricatures de Mahomet

"Dieu ne doit pas être un personnage politique". "A chaque fois que nous dessinons Mahomet, à chaque fois que nous dessinons un prophète, à chaque fois que nous dessinons Dieu, nous défendons la liberté de conscience. Nous disons que Dieu ne doit pas être un personnage politique, il ne doit pas être un personnage public, il doit être un personnage intime", a expliqué Gérard Biard dans une interview à NBC diffusée dimanche.

"Ce que nous défendons, c'est la liberté d'expression et c'est la liberté de conscience, qui ne doivent pas être un discours politique", a-t-il poursuivi. "Si la foi, si le discours religieux descend de la politique, il devient un discours totalitaire" et "c'est de ça que nous préserve la laïcité", selon lui.

Ces déclarations de Gérard Biard interviennent alors que la publication en première page d'une nouvelle caricature de Mahomet mercredi, premier numéro depuis l'attentat, a provoqué des manifestations et violences dans le monde musulman, et des émeutes meurtrières au Niger.

>> LIRE AUSSI - Niger : manifestations meurtrières contre Charlie Hebdo