Charlie Hebdo : à midi, hommage national aux victimes

  • A
  • A
Charlie Hebdo : à midi, hommage national aux victimes
@ Sébastien Guyot / Europe 1
Partagez sur :

EN IMAGES - Après l'attentat contre Charlie Hebdo, la France entière est en deuil jeudi pour honorer la mémoire des douze personnes tuées lors de l'attaque.

Jeudi midi, la France entière s'arrête, figée. Une minute de silence pour cette journée de deuil national, annoncée par François Hollande la veille, après le terrible attentat perpétré contre Charlie Hebdo. Une décision rarissime dans l'Histoire de la Vème république, puisque c'est la cinquième fois seulement qu'une telle journée est décrétée.

Alors que les enquêteurs sont toujours sur les traces des deux frères suspectés d'avoir commis l'attaque mortelle, écoliers et salariés restent muets l'espace une minute. La France se drape de noir pour une journée d'un deuil très lourd. Aux quatre coins de l'Hexagone, mais aussi outre-mer, comme en Nouvelle-Calédonie, un vibrant hommage a été rendu. Retour en images sur une journée de recueillement et de dignité.

>> DOSSIER SPÉCIAL - Les dernières infos sur l'attentat de Charlie Hebdo

elysée

© AFP

Des rubans noirs ceignent les drapeaux tricolores qui ornent le fronton de l'Elysée. 

fleurs

© MARTIN BUREAU / AFP

charlie-1280

© Sébastien Guyot / Europe 1

Plus loin dans les rues de la capitale, devant la rédaction de Charlie Hebdo vidée de son actuelle activité, des affiches sont collées en hommage aux quatre dessinateurs tués dans l'attentat, et des fleurs déposées.

encre

© Martin Bureau / AFP

"Charlie", journal riche en jeux de mots, est honoré de belle façon par cette pancarte qui résume bien la ligne de l'hebdomadaire satirique.  

peinture

© AFP

 

Autre lieu parisien, mais toujours la même émotion. Place de la République, où se sont réunis mercredi des dizaines de milliers de citoyens venus montrer tout leur soutien après l'attentat. Jeudi, les passants continuent à s'arrêter pour se recueillir autour des noms des victimes.





Moi aussi.



Una foto publicada por @futsanti el


Devant la cathédrale de Notre-Dame, les Parisiens ont brandi des stylos, "l'arme" des dessinateurs de Charlie Hebdo, au son du glas du clocher. 

A la mosquée de Paris, une minute de silence mêlant toutes les confessions a réuni musulmans, juifs, protestants, catholiques, orthodoxes et bouddhistes.

Même les autoroutes étaient au diapason.

noumea

© THEO ROUBY / AFP

L'attentat contre Charlie fait réagir en France... à l'autre bout de la planète. A Nouméa, capitale de la Nouvelle-Calédonie, des milliers de personnes se sont rassemblées pour exprimer leur émotion.

minsk

© MAXIM MALINOVSKY / AFP

A l'ambassade de France à Minsk, dans la capitale biélorusse, se déroule un deuil enneigé. 

parlemen

© EMMANUEL DUNAND / AFP

Devant le Parlement européen, les élus et leur président Martin Schultz se sont recueillis.

Particulièrement sensibles à l'attentat qui touche la profession toute entière, les journalistes d'Europe 1 ont également tenu à montrer tout leur soutien.