Ces applis de parents qui font trembler les ados

  • A
  • A
Ces applis de parents qui font trembler les ados
@ Max PPP
Partagez sur :

De plus en plus de parents ont recours à des applications smartphone pour  suivre à la trace ce que font leurs enfants.

C'est une déconvenue bien connue des parents : acheter un téléphone portable à son enfant pour s'assurer de sa sécurité à tout moment… et ne jamais pouvoir le joindre. Pour pallier à cette situation irritante, de plus en plus de parents ont recours aux nouvelles technologies, et notamment aux applications smartphone. Deux applications, spécialement conçues pour pister les enfants, ont ainsi été lancées cette année. L'une consiste à bloquer le portable de votre adolescent s'il ne répond pas à vos appels ; l'autre permet d'installer un logiciel espion sur le téléphone de leur enfant, pour tout savoir de ses faits et gestes. De quoi rassurer les "parents hélicoptère", ces parents surprotecteurs et omniprésents, pour qui tous les prétextes sont bons pour surveiller leur progéniture.

>> LIRE AUSSI - Le GPS dans les manteaux, une bonne idée pour surveiller ses enfants ?

#Ne plus snober maman

C'est une mère américaine qui, lassée de voir ses enfants la snober à chacun de ses appels, a décidé de créer cette application. "Ignore no more", littéralement "ne m'ignore plus", permet de bloquer le téléphone de vos enfants à distance s'ils ne répondent pas à vos appels. Terminé, donc, les chats sur WhatsApp, les photos envoyées via Snaptchat, la consultation de leurs likes sur Facebook et évidemment les appels à leurs amis.

Les différents messages qui s'affichent sur le téléphone de votre enfant s'il refuse de vous répondre :

L'application Don't ignore me à installer sur les smartphones des enfants

© Capture d'écran

Bref, leur téléphone sera totalement bloqué, à l'exception d'une seule manipulation : vous appeler. Pour débloquer leur précieux portable, votre progéniture sera en effet contraintes de vous rappelez, où d'appeler une liste de contacts prédéfinis par vos soins. Autre choix, s'ils sont en danger, ils peuvent appeler la police ou les urgences. Après avoir été rassuré par vos enfants, vous pourrez donc leur transmettre le code permettant de déverrouiller leur téléphone. Un code qui change évidemment à chaque fois que le portable se bloque.

>> LIRE AUSSI - E-Zyou, pour surveiller le mobile de ses enfants

Aux Etats-Unis, l'application lancée cet été par cette ancienne militaire, rencontre un certain succès. Disponible uniquement sur Androïd, elle devrait être mise en service sur iPhone dans le courant du mois de novembre. En France, vous pouvez vous la procurer à condition de débourser 1,64 euro, et de parler anglais (l'application n'a pas été traduite).

Si certain parents reconnaissent que cette application peut se révéler utile pour surveiller leurs enfants, beaucoup la trouve excessive. "Ça peut être très dissuasif. Je pourrais dire à mes enfants : 'fais attention, il  existe, sur le marché, cette application et je peux m'en servir.' Mais je pense que c'est contre-productif. Je pense que, sur le moment, j'aurai ma petite revanche : je vais tout lui bloquer et il sera obligé de me rappeler. Mais c'est très intrusif", estime une mère de famille contactée par Europe 1.

# Ne rien cacher à maman

Encore plus intrusif, une application propose d'installer un logiciel espion sur le téléphone de vos enfants. Le logiciel Mpsy, lancé en début d'année aux Etats-Unis, enregistre tout ce qu'il se passe sur le smartphone "ciblé". Tous les appels téléphoniques, les textes tapés sur le clavier, les SMS, les photos sont donc retranscrits à la personne qui a souscrit à ce service. L'activité sur toutes les applications du téléphone (Facebook, WhatsApp, Skype), est également enregistrée. Le logiciel enregistre même à distance les bruits environnants. Assez logiquement, il assure la surveillance GPS et localise les moindres déplacements, rapporte Bakchich.

10.11 adolescent, téléphone, portable, mobile, smartphone

Comme pour l'application "Ignore no more", il faut avoir accès au téléphone de son enfant pour télécharger cette application. Mpsy coûte toutefois bien plus cher. Les parents intrusifs devront en effet débourser près de 160 euros à l'année pour espionner leur adolescent. Et ce au risque de s'attirer les foudres de ce dernier.

>> LIRE AUSSI - Des GPS pour surveiller les enfants

"Je considère ça comme du fliquage, je ne le prendrais pas très bien je pense, même pas bien du tout", réagit un adolescent au micro d'Europe 1. "Je m'inquiète, j'ai peur que ma mère télécharge cette application. Je vais la surveiller de près, parce qu'on ne sait jamais", renchérit un autre. Même son de cloche du côté de ce jeune qui estime que tout un  chacun a le droit à son jardin secret. "C'est dégoutant d'aller chercher dans un téléphone, c'est comme un journal intime, moi, je ne vais pas fouiller dans les affaires de mes parents", compare le jeune homme.

Il faut savoir qu'espionner quelqu'un de la sorte, même son enfant, est illégal. Espionner le téléphone portable d'un tiers constitue en effet une atteinte à la vie privée. Le code pénal prévoit que l'enregistrement des paroles sans le consentement, tout comme la violation du secret de la correspondance, sont punis d'une peine d'un an de prison et d'une amende de 45.000 euros, rappelle Le Monde. Pour ne pas être hors la loi, il faudra donc informer votre enfant que vous avez téléchargé une application-espion sur son téléphone. Ce qui risque de dissuader plus d'un parent de passer à l'acte, optant ainsi sur la confiance réciproque.