Centenaire de la bataille de Vimy : le "Canada est né ici", déclare Trudeau

  • A
  • A
Centenaire de la bataille de Vimy : le "Canada est né ici", déclare Trudeau
Justin Trudeau a appelé à ne "jamais" oublier les soldats qui se sont battus à Vimy.@ Philippe HUGUEN / AFP
Partagez sur :

Avec François Hollande, le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, a appelé à ne "jamais" oublier les soldats qui se sont battus à Vimy.

"Le Canada est né ici". Le Premier ministre canadien Justin Trudeau a rendu un vibrant hommage dimanche après-midi, au Mémorial national du Canada à Vimy, dans le Pas-de-Calais, aux soldats canadiens décédés lors de cette bataille d'avril 1917.

"Le nationalisme ne mène qu'à la guerre". Un peu plus tard, le président François Hollande a davantage axé son discours sur le présent, affirmant notamment que "le nationalisme ne mène qu'à la guerre et le fondamentalisme à la destruction". "Près de 3.600 soldats sont tombés ici" lors de ces trois jours de combat démarrés il y a tout juste cent ans et qui marquent le début de la bataille britannique d'Arras (9 avril-16 mai 1917) et "c'est par leur sacrifice que le Canada est devenu un signataire indépendant du traité de Versailles", a rappelé Justin Trudeau.

"Ne les oublions jamais". Pour la première fois, les quatre bataillons canadiens, soit environ 80.000 soldats jusque-là incorporés dans l'armée britannique, conduisirent en effet l'assaut de la crête de Vimy, qui contrôlait le bassin minier, sous leurs propres couleurs, gagnant ainsi leurs galons sur la scène internationale. "Ces hommes n'étaient pas insensibles à la peur, ils souffraient de l'éloignement, de la fatigue, du froid (...) mais ils se sont battus jusqu'à la victoire dans cet endroit qui avait été transformé en forteresse", a poursuivi le Premier ministre, terminant son discours d'un solennel "ne les oublions jamais".

Travailler ensemble pour "faire avancer la cause de l'humanité". François Hollande a apporté "toute sa reconnaissance" aux sacrifices effectués par les soldats canadiens lors du conflit et souligné que les deux pays ont toujours œuvré ensemble "pour faire avancer la cause de l'humanité". "C'est ce que nous faisons quand nos pays s'engagent pour répondre aux appels des réfugiés du Moyen-Orient qui recherchent une terre d'asile; (...) quand nous condamnons les massacres chimiques réalisés aujourd'hui par un régime criminel; (...) quand nous luttons contre le terrorisme; quand nos peuples blessés refusent de basculer dans la haine et le rejet; (...) quand nous œuvrons chaque jour pour faire reculer les discriminations et pour que nos pays continuent d'être des terres de tolérance et de progrès", a-t-il affirmé.

Les cérémonies officielles ont débuté à 16 heures par les tirs d'une salve d'honneur, sous un soleil radieux, suivis par plusieurs milliers de personnes, principalement des Canadiens. Elles ont rendu hommage aux contributions et sacrifices consentis par les Canadiens au cours de la Première Guerre mondiale. Pendant deux heures, diverses représentations théâtrales, prestations musicales - notamment d'Isabelle Boulay et de Cœur de Pirate - ou encore le survol aérien par des avions d'époque auront marqué la fin d'après-midi.