Canicule : des records de chaleur battus à Paris, Dieppe et Boulogne-sur-Mer

  • A
  • A
Canicule : des records de chaleur battus à Paris, Dieppe et Boulogne-sur-Mer
A Paris, on se rafraîchit dans les fontaines.@ DOMINIQUE FAGET / AFP
Partagez sur :

47 départements sont en vigilance orange canicule. À Paris, un record de chaleur a été battu mercredi avec une pointe enregistrée à 39,7 degrés, et le thermomètre ne va pas redescendre tout de suite.

L'ESSENTIEL

La canicule s'abat sur la France depuis mardi. Et semble même s'étendre. Alors que 40 départements étaient placés en vigilance orange hier, Météo France a étendu ce dispositif à 47 départements mercredi et cela, jusqu'à jeudi 16 heures. Le thermomètre a flirté avec les 40 degrés mais c'est en Île-de-France, en Champagne, en Bourgogne et en Périgord que des records sont attendus. Dans la capitale, on a déjà enregistré un record à 39,7 degrés.

À Paris, les 40 degrés ont été frôlés. Selon La Chaîne Météo, un record de chaleur a d'ores et déjà été battu en Île-de-France, à Paris. Au parc Montsouris, le thermomètre a enregistré 39,7 degrés, soit plus que lors de l'épisode de canicule de 2003 (39,5°C). Mais la capitale n'est pas la seule ville qui a enregistré un record de chaleur. Dieppe, en Seine-Maritime, et Boulogne-sur-Mer, dans le Pas-de-Calais, ont eux aussi enregistré un nouveau record. A Dieppe, le thermomètre a grimpé jusqu'à 37,3°C, soit 0,3°C de plus qu'en 2006, date du record. A Boulogne-sur-Mer, le mercure est monté jusqu'à 35,1°C, effaçant là un record de 2003 (34,8°C).



Un grand nord-est. Mercredi, Météo France a ajouté a étendu sa vigilance orange canicule aux Ardennes, au Bas-Rhin, au Haut-Rhin, à la Moselle, à l'Isère, à la Savoie et à la Haute-Savoie. Les départements déjà concernés depuis lundi sont ceux des régions Bourgogne, Île-de-France et Limousin, ainsi que l'Ain, l'Allier, le Cher, la Dordogne, l'Indre, la Loire, le Loiret, le Lot, le Lot-et-Garonne, le Puy-de-Dôme et le Rhône. Mardi après-midi, la liste s'était élargie aux départements de Franche-Comté, ainsi que l'Aisne, l'Aube, la Marne, la Haute-Marne, la Meurthe-et-Moselle, la Meuse, le Nord, les Vosges, le Cantal et la Haute-Loire. 

cani1280


Si les températures devraient s'assagir dans la soirée de mercredi avec l'apparition d'orages, notamment dans les régions Nord, Aquitaine et Île-de-France, le thermomètre devrait de nouveau s'affoler jeudi après-midi, avec des pointes à 38 degrés en Bourgogne et en Lorraine et 37 degrés dans le Rhône, en France-Comté ou encore Champagne-Ardennes.

Pollution, surtout en Île-de-France. Dans un contexte de canicule, la pollution s'aggrave. Beaucoup de soleil, des températures supérieures à 30 degrés, peu de vent : toutes les conditions sont en effet réunies pour une pollution à l'ozone. 

L'Ile-de-France doit enregistrer ce mercredi "un pic de pollution à l'ozone, avec une probabilité de dépassement du seuil de 180 microgrammes par mètre cube", a expliqué Frédéric Mahé, ingénieur prévisionniste à Airparif, l'organisme chargé de la surveillance de la qualité de l'air en Ile-de-France. Un seuil "à partir duquel on avertit les autorités et la population qu'on a atteint ces niveaux de concentration en ozone" et "des actions préventives" sont mises en place.

Anne Hidalgo, maire de Paris, et Jean-Paul Huchon, le président de la région Île-de-France, ont demandé à l'Etat des mesures pour lutter contre le pic de pollution. Ils réclament notamment le "contournement" de la région par les poids-lourds de transit et l'abaissement des limitations de vitesses sur les grands axes. 

Vigilance envers les personnes âgées... Au niveau national, le gouvernement a activé un numéro gratuit d'information, le 0800 06 66 66, accessible tous les jours de 9 heures à 19 heures. Les personnes fragiles ou âgées sont encouragées à établir une liste de personnes à contacter en cas de malaise. Certaines villes comme Paris, Bordeaux ou Strasbourg ont invité les personnes âgées ou vulnérables (isolées ou en situation de handicap) à profiter du "registre canicule" de leur commune pour qu'elles puissent être suivies par téléphone et bénéficier de visites à domicile. Pour bénéficier de ce service, il suffit d'être handicapé ou d'avoir plus de 75 ans et de s'inscrire via le 3975 ou en déplaçant à la mairie. 

Canicule et personnes âgées, 1280x640

© NICOLAS TUCAT / AFP


.. et attention au coup de chaleur. L'hyperthermie peut se manifester à tout âge, même s'il frappe plus facilement les personnes âgées et les nourrissons. Potentiellement mortel, il doit être soigné rapidement en appelant le Samu au 15 afin d'éviter des séquelles neurologiques. En effet, lorsque la température du corps est trop élevée (dépassant les 39°), le cerveau et des organes vitaux peuvent être endommagés. Les signes qui doivent alerter: peau chaude, rouge et sèche (la personne ne transpire plus), indice d'une déshydratation grave, ainsi que des maux de tête violents, nausées, vomissements, propos incohérents, perte de connaissance ainsi que convulsions. La prise d'alcool (qui déshydrate) ou de médicaments tels que des tranquillisants ou des diurétiques augmente les risques d'avoir un coup de chaleur. 

Pour ne pas souffrir de la canicule, il est conseillé de maintenir son logement au frais, de profiter un maximum des endroits climatisés, de boire de l'eau plus que de coutume et bien sûr, de ne entreprendre d'effort physique sous le soleil. 

L'électricité, première victime de la canicule. Mardi, 600.000 foyers ont été privés d'électricité en Bretagne et dans les Pays de la Loire. Des appareils de mesure dans les installations d'EDF n'auraient pas supporter les importantes variations de températures et sont tombés en panne. Vers 23 heures, la situation est revenue peu à peu à la normale.