Calais : la manifestation anti-migrants interdite a bien eu lieu

  • A
  • A
Calais : la manifestation anti-migrants interdite a bien eu lieu
Les "Calaisiens en colère" ont bien défilé dimanche malgré l'interdiction.@ FACEBBOK/Calisiens en colère
Partagez sur :

Malgré un arrêté municipal d’interdiction, entre 300 et 500 personnes ont défilé pour protester contre la présence de réfugiés dans Calais et ses environs. 

Les "Calaisiens en colère" ont décidé de défier leur maire. Dimanche, entre 300 et 500 personnes se sont réunis sur une plage de Calais à l'appel du collectif pour faire entendre leur hostilité à l'égard des migrants, et ce malgré un arrêté d'interdiction pris la veille par la municipalité. "Cela fait chaud au coeur de voir autant de monde réunit, des gens qui souffrent de cette situation (...) alors que nous sommes abandonnés par l'Etat", a réagi l'une des représentantes de ce collectif, Sarah Guerlach. "Notre action est a-politique, nous ne sommes que des habitants de Calais."

"Stop à l'immigration clandestine". Sous un grand ciel bleu, les manifestants se sont rendus dans l'après-midi sur la plage armés de drapeaux français et de banderoles sur lesquelles on pouvait lire "SOS, Calais en détresse" ou "Stop à l'immigration clandestine". La veille, la sénatrice-maire (Les Républicains) de Calais, Natacha Bouchart, avait pourtant annoncé avoir pris un arrêté d'interdiction "afin d'éviter des problèmes qui pourraient s'avérer graves", selon un communiqué.

Intrusion dans le tunnel sous la Manche. Cette manifestation intervient au lendemain d'une intrusion concertée d'une centaine de migrants qui avaient réussi à parcourir 15 kilomètres dans le tunnel sous la Manche avant d'être repris. Les 23 migrants qui avaient été interpellés avant d'être mis en garde à vue ont finalement tous été remis en liberté samedi soir sans poursuite, selon le parquet de Boulogne-sur-mer.