Calais : Une manifestation en soutien aux migrants et des débordements

  • A
  • A
Calais : Une manifestation en soutien aux migrants et des débordements
28 partages

Une cinquantaine de migrants sont montés illégalement sur un ferry dans le port de Calais.

Anglais, Français, Belges, Italiens... Quelque 2.000 personnes ont manifesté samedi après-midi à Calais (Pas-de-Calais) en soutien aux migrants du camp de la "Jungle", réclamant "des conditions d'accueil dignes".  Des politiques ont également pris part à cette manifestation, notamment l'ex-candidat d'extrême gauche à l'élection présidentielle Philippe Poutou (NPA).  "Il y a urgence humanitaire. Il faut accueillir les migrants de manière digne, c'est le minimum qu'on puisse faire", a-t-il dit.

"Les gens vivent dans des conditions inadmissibles". "On ne peut pas laisser cette situation perdurer ici. Les gens vivent dans des conditions inadmissibles, indignes, j'appelle Valls et Cazeneuve à prendre toutes les mesures qu'il faut pour régulariser cette situation", a déclaré de son côté Karima Delli, députée européenne écologiste.

jungle

Quelques incidents. La manifestation s'est déroulée dans un climat de tension avec certains habitants. Selon les informations d'Europe 1, un homme d'une cinquantaine d'années a été interpellé par la police pour avoir braqué son fusil sur certains migrants. Dans la soirée, une cinquantaine de migrants ont réussi à monter illégalement à bord d' un ferry dans le port de Calais, un fait rarissime. Après avoir forcé un barrage de CRS, ils ont finalement été évacués dans la soirée.

Environ 4.000 migrants, venus majoritairement d'Afrique de l'Est, du Moyen-Orient et d'Afghanistan, vivent dans la "Jungle" de Calais, considérée comme le plus grand bidonville de France, dans l'espoir d'atteindre l'Angleterre, considéré par eux comme un eldorado. Le 11 janvier, un centre d'accueil provisoire (CAP) composé de 125 conteneurs chauffés de 12 places pouvant accueillir 1.500 migrants a été inauguré.